Dailymotion : Orange prêt à investir 50 millions d'euros avant de repartir en chasse

22 mai 2013 à 09h45
0
Stéphane Richard, patron d'Orange, est revenu mardi soir au micro de RTL sur le rachat avorté de Dailymotion par Yahoo. Il affirme vouloir d'abord renforcer la plateforme vidéo avant de partir en quête non pas d'un acquéreur mais d'un partenaire à l'étranger.

00B4000005862232-photo-dailymotion-logo.jpg
La tentative avortée de rachat de Dailymotion par Yahoo n'a pas coupé les ailes à Orange qui a dévoilé mardi ses plans à court terme pour la plateforme vidéo française, dont il est aujourd'hui le principal actionnaire. Interrogé par RTL, Stéphane Richard, patron de l'opérateur, a ainsi déclaré vouloir d'abord regarder les possibilités de croissance organique avant de partir en quête d'un partenaire industriel à l'étranger.

Il évoque un plan en deux temps, consistant d'abord en « une première étape qui vise essentiellement à faire les investissements nécessaires pour que Dailymotion ne creuse pas son retard par rapport à la concurrence, notamment par rapport à YouTube ». Cette première phase pourrait mobiliser 30, 40 ou 50 millions d'euros, indique Stéphane Richard, avant d'assurer que cet investissement serait effectué : « on va les mettre ».

La deuxième étape reposera quant à elle sur une accélération à l'international. « Le marché de Dailymotion est, par essence, un marché mondial. Plus que de l'argent, il faut que Dailymotion trouve un partenariat qui puisse lui apporter de l'audience, Yahoo permettait ça », commente Stéphane Richard, tout en précisant par ailleurs que les discussions avec le portail américain ne sont pas totalement fermées, en dépit de l'intervention du gouvernement (voir Face à l'opposition de l'État, Yahoo! renonce à Dailymotion).

À défaut d'un grand portail Web, quels seraient les acteurs visés en premier lieu ? Orange indique vouloir démarcher soit du côté des « grands diffuseurs », à l'image des câblo-opérateurs américains, soit du côté des « grands groupes de contenus », aux Etats-Unis ou en Europe, tout en s'assurant de trouver un accord qui garantirait que les « centres de décision » liés à Dailymotion restent en France.

De quoi couper court aux velléités de participation formulées par le groupe Web français CCM Benchmark, éditeur des sites L'internaute, Comment ça marche, ou Journal du Net ? Son PDG, Benoît Sillard, a en effet dévoilé mardi à Challenges sa proposition relative à Dailymotion.

Revendiquant une audience de l'ordre de 50 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde via les différentes déclinaisons internationales de ses sites, CCM Benchmark offre à Orange la possibilité de lui céder Dailymotion en échange d'une participation minoritaire dans le nouveau groupe ainsi constitué. « C'est un projet industriel. Nous n'arrivons pas avec un chèque pour faire la culbute dans trois mois », promet Benoît Sillard.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top