Orange confirme qu'il prendra 49% du capital de Dailymotion

Par
Le 25 janvier 2011
 0
012c000003946828-photo-orange-dailymotion.jpg
Cap sur le multi-écrans pour Dailymotion et Orange. Dans une conférence de presse commune, les deux entreprises ont confirmé la prise de participation de 49% d'Orange au capital de Dailymotion. Les négociations sont lancées.

Orange est entré en négociations exclusives avec Dailymotion. L'opérateur souhaite investir 58,8 millions d'euros pour acquérir 49% de la plateforme de vidéos, et pourrait même monter progressivement jusqu'à 100% à partir de 2013. La signature définitive est attendue pour les mois à venir.

Aggrégateur de contenus
Orange poursuit ainsi sa nouvelle stratégie. D'éditeur de contenus - essentiellement axé sur les chaînes de télévision, comme le rappelle le PDG Stéphane Richard - Orange s'inscrit donc de plus en plus dans des partenariats. Il souhaite, selon les propres mots de Stéphane Richard, « devenir un aggrégateur-diffuseur ». Avec Canal + récemment, pour acter le rapprochement d'Orange Cinéma Séries et de TPS Star. Avec Deezer, aussi, proposé aux abonnés d'Orange sur ses plateformes. Une stratégie payante pour le groupe, selon le PDG, et pour les partenaires. « En quelques semaines, Deezer a multiplé par 50 son nombre d'abonnés, alors qu'il était auparavant surtout fort sur l'offre gratuite. Ils sont passés de 10 000 abonnés payants à 500 000. »

Pour le cas Dailymotion, Orange pourra compter sur le réseau de partenaires de la plateforme vidéo. Quelque 6 000 entreprises diffusent déjà leurs contenus officiels - médias, sociétés commerciales, etc. Dailymotion a même annoncé récemment son offre cloud, qui vient marcher sur les plate-bandes de plateformes d'hébergement orientées B2B comme Brightcove.

Nouvelle stratégie, pour enrichir les offres de contenus et disposer d'une entité de diffusion sur supports multiples. Orange souhaite toucher le multi-écrans, et compte devenir leader des offres vidéos sur ce créneau. Les deux futurs partenaires visent clairement leurs marchés d'origine, PC et smartphone en tête, mais aussi les tablettes et les TV connectées. Dailymotion souhaite poursuivre son développement à l'international. Il annonce déjà 80% d'utilisateurs en dehors du marché français, et compte s'appuyer sur les forces d'Orange, notamment commerciales, dans 32 pays.

Concurrencer Youtube
Tout l'enjeu réside pour Dailymotion dans l'obtention d'une masse critique pour faire face à son véritable concurrent, Youtube. « Numéro 2 incontesté dans le monde, » selon Stéphane Richard, Dailymotion détient la 32e place mondiale en terme de trafic (chiffres ComScore). « Nous n'avons pas d'alternative, » précise Cédric Tournay, le PDG de Dailymotion, qui rappelle accueillir 93 millions de visiteurs uniques par mois.

Et pour continuer à bénéficier de relais de croissance, Dailymotion ne vise pas que le multi-écrans. Il compte aussi développer de nouvelles offres, dont une Premium, notamment débarrassée des publicités. Orange offrirait ainsi une force de frappe importante, en donnant un accès automatique à Dailymotion à tous ses abonnés Internet, mobile, et tablette... Une stratégie qui a déjà bénéficié à Deezer, rappelons-le. L'offre premium n'est pas finalisée, selon l'aveu même de Stéphane Richard, qui explique que c'est encore en réflexion chez les deux partenaires. Cela pourrait apporter un plus dans les offres d'Orange, qui, avec le service uniquement gratuit actuel, ne peuvent pas bénéficier d'un rapprochement entre les deux groupes.

Neutralité des réseaux garantie ?
Cette question a évidemment fait ressurgir les craintes quant à la neutralité des réseaux. Un accès différencié entre les abonnés de différents utilisateurs est imaginable, si cette offre Premium est mise en place. Dailymotion, qui a à plusieurs reprises affirmé son attachement à la neutralité du net, ne semble pas s'inquiéter outre mesure. Cédric Tournay, son PDG, estime qu'Orange « respecte la neutralité du web. » Il rappelle également les 250 accords de peering avec des opérateurs.

Stéphane Richard assure lui qu'il n'est en aucun cas question de porter atteinte à cette neutralité. La seule question, c'est d'être capable d'assurer un niveau de qualité dans l'accès au service. Et faire participer Dailymotion aux coûts supplémentaires en bande passante ? « Il n'y aura pas de système de facturation entre Orange et Dailymotion, » martèle le PDG d'Orange, qui assure que le partenariat aidera l'opérateur « à financer nos investissements réseaux. D'autant qu'il y a un intérêt fort à avoir un laboratoire comme Dailymotion à nos côtés. Quand les tablettes sont sorties, Dailymotion a été très rapidement présent, avec des offres de qualité. Orange est un gros animal, nous n'avons pas cette agilité. »

Stratégie d'Orange
Du coup, la prise de participation d'Orange peut sembler faible, en regard des annonces de Dailymotion. Car si la plateforme vidéo a généré un chiffre d'affaires de 18 millions d'euros en 2010, et a reçu des investissements à hauteur de 45 millions d'euros, la valorisation de l'entreprise pourrait être affaiblie par une prise de participation de 49% à 58,8 millions d'euros. Dailymotion serait valorisé à 120 millions d'euros. Si aucun détail n'a été donné quant à la sortie des actionnaires actuels en cas de prise de participation de 100% par Orange après 2013, l'opérateur a indiqué qu'il n'excluait pas une valorisation plus élevée en fonction des objectifs. Il ne ferme pas non plus la porte à de nouveaux partenaires, mais a d'ores et déjà annoncé que la valorisation serait dans tous les cas plafonnée à 200 millions de dollars.

La signature définitive d'un accord serait en tous cas un nouveau pas dans la stratégie de contenus d'Orange, qui pense déjà à d'autres formes de partenariats. Prochain objectif ? « Les jeux, » tâtonne Stéphane Richard, qui n'a pas souhaité en dire plus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top