Prima Cinema : des films en VOD dès leur sortie en salle

0
Prima Cinema lance aux États-Unis un service de vidéo à la demande de luxe, permettant de visionner à domicile des films dès leur sortie en salle.

L'avènement de la Full HD et la démocratisation du home cinema permettent depuis quelques années de visionner à domicile des films de cinéma dans d'aussi bonnes conditions qu'en salle. Mais les salles conservent un avantage décisif par rapport aux meilleures installations domestiques : les dates de sorties. Dans le monde entier, les films ne sont commercialisés que plusieurs mois après leur sortie en salle (quatre mois en France, conformément à la chronologie des médias).

Du moins c'était le cas jusqu'à présent. Aux États-Unis, un nouveau service baptisé Prima Cinema permet de voir des films à domicile dès leur sortie en salle. Des studios hollywoodiens tels qu'Universal sont partenaires, et des films comme Rush sont au catalogue. Dévoilé au mois d'avril, le service a récemment profité d'un salon dédié au home cinema, le Cedia, pour se lancer.

01E0000006680422-photo-prima-cinema.jpg

Des séances à 500 dollars

Malheureusement Prima Cinema est réservé à une clientèle très fortunée.

Il requiert pour commencer un équipement propriétaire hautement sécurisé, constitué d'un imposant lecteur abritant 2 To d'espace de stockage en RAID 5. En plus d'un inévitable verrou numérique (DRM), plusieurs dispositifs évitent les fuites. Téléchargés en arrière-plan avant leur sortie, les films sont naturellement chiffrés. En outre le lecteur ne peut être déplacé, plus précisément il doit conserver la même adresse IP publique. Enfin un lecteur d'empreinte digitale est utilisé pour démarrer la séance.

Ce lecteur est facturé la coquette somme de 35 000 dollars, ce qui, tous comptes faits, n'est pas si élevé par rapport au coût d'une salle dédiée.

Mais les séances quant à elles sont facturées... 500 dollars en 2D, et même 600 dollars en 3D ! Avec 25 spectateurs, le maximum autorisé, la séance revient donc au minimum à 20 dollars par personne. À moins de multiplier les projections pendant les 24 heures imparties, mais le service est réservé à une utilisation privée.

En dépit du prix élevé, les spectateurs devront se contenter d'une définition Full HD (et non Ultra HD ou 4K), avec un débit « supérieur à celui des Blu-ray », d'une bande son 5.1 Dolby TrueHD et d'un minimum de contrôle : lecture/pause, saut de 5 minutes, et c'est tout.

0140000006680426-photo-prima-cinema-fingerprint.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le FBI fait fermer Silk Road, la place de marché dédiée aux drogues
Infos US de la nuit : Bitcoin dépréciée, Facebook toujours au top, nouvelles images pour Bing
Réalité augmentée ou enrichie, d'autres lunettes intelligentes chez Docomo
Microsoft porte le jeu Hover de Windows 95 en HTML
Reconnaissance des mouvements : Google rachète Flutter
Chromecast s’étoffe avec les contenus de Hulu
WD My Cloud : un service et des NAS simples d'utilisation
La machine à éviter l'impôt de Google a bien tourné en 2012
Dailymotion signe avec Warner pour diffuser films et séries payantes
BLEND Web Mix : retour sur les enjeux de la typographie sur le Web
Haut de page