Prima Cinema : des films en VOD dès leur sortie en salle

02 octobre 2013 à 18h44
0
Prima Cinema lance aux États-Unis un service de vidéo à la demande de luxe, permettant de visionner à domicile des films dès leur sortie en salle.

L'avènement de la Full HD et la démocratisation du home cinema permettent depuis quelques années de visionner à domicile des films de cinéma dans d'aussi bonnes conditions qu'en salle. Mais les salles conservent un avantage décisif par rapport aux meilleures installations domestiques : les dates de sorties. Dans le monde entier, les films ne sont commercialisés que plusieurs mois après leur sortie en salle (quatre mois en France, conformément à la chronologie des médias).

Du moins c'était le cas jusqu'à présent. Aux États-Unis, un nouveau service baptisé Prima Cinema permet de voir des films à domicile dès leur sortie en salle. Des studios hollywoodiens tels qu'Universal sont partenaires, et des films comme Rush sont au catalogue. Dévoilé au mois d'avril, le service a récemment profité d'un salon dédié au home cinema, le Cedia, pour se lancer.

01E0000006680422-photo-prima-cinema.jpg

Des séances à 500 dollars

Malheureusement Prima Cinema est réservé à une clientèle très fortunée.

Il requiert pour commencer un équipement propriétaire hautement sécurisé, constitué d'un imposant lecteur abritant 2 To d'espace de stockage en RAID 5. En plus d'un inévitable verrou numérique (DRM), plusieurs dispositifs évitent les fuites. Téléchargés en arrière-plan avant leur sortie, les films sont naturellement chiffrés. En outre le lecteur ne peut être déplacé, plus précisément il doit conserver la même adresse IP publique. Enfin un lecteur d'empreinte digitale est utilisé pour démarrer la séance.

Ce lecteur est facturé la coquette somme de 35 000 dollars, ce qui, tous comptes faits, n'est pas si élevé par rapport au coût d'une salle dédiée.

Mais les séances quant à elles sont facturées... 500 dollars en 2D, et même 600 dollars en 3D ! Avec 25 spectateurs, le maximum autorisé, la séance revient donc au minimum à 20 dollars par personne. À moins de multiplier les projections pendant les 24 heures imparties, mais le service est réservé à une utilisation privée.

En dépit du prix élevé, les spectateurs devront se contenter d'une définition Full HD (et non Ultra HD ou 4K), avec un débit « supérieur à celui des Blu-ray », d'une bande son 5.1 Dolby TrueHD et d'un minimum de contrôle : lecture/pause, saut de 5 minutes, et c'est tout.

0140000006680426-photo-prima-cinema-fingerprint.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top