Panama Papers : cité, Patrick Drahi répond

Thomas Pontiroli
04 avril 2016 à 13h38
0

« Panama Papers » est le nom de la nouvelle enquête journalistique mondiale qui a révélé 11,5 millions de documents mettant au grand jour les pratiques fiscale de plusieurs personnalités.


Mise à jour en bas de page : Patrick Drahi répond

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a encore frappé. Après avoir mis un coup de pied dans la fourmilière de l'évasion fiscale au Luxembourg en novembre 2014 (« LuxLeaks ») et en Suisse en février 2015 (« SwissLeaks »), révélant à chaque fois des monceaux de documents compromettant pour nombre de sociétés, les investigateurs ont mis leur nez dans les affaires du Panama, plaque tournante de l'évasion fiscale.

Ils sont parvenus à mettre au jour 11,5 millions de documents concernant 200 000 sociétés-écrans. Au centre de cette fuite, le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. « Il faut prononcer son nom pour voir, dans la seconde, se fermer les visages et s'éteindre les voix », écrit Le Monde, l'un des deux médias français ayant pris part à cette enquête, avec France 2. Au total, l'investigation a rassemblé 376 journalistes de plus de 70 pays.


0320000008370984-photo-patrick-drahi.jpg
Patrick Drahi est à la tête d'une fortune de 15,7 milliards de dollars selon Forbes.


Parmi les personnalités citées, pêle-mêle : Lionel Messi, Jérôme Cahuzac, Michel Platini ou encore Patrick Drahi... Un pot-pourri de centaines de personnes, patrons, politiques, criminels, tous ayant pour point commun d'avoir une ou des sociétés-écrans sises dans ce pays. Dans ces montages complexes, le Panama sert à abriter ces sociétés-écrans dont l'utilité est d'abaisser ou d'éviter l'impôt. Si la première pratique est légale, la seconde non.

Dans le cas du patron d'Altice, aucun détail n'a encore été donné. Seul son nom est cité par la société de production Premières lignes, qui produit le magazine d'information de France 2 Cash investigation.


Mise à jour : Patrick Drahi répond

Altice répond à la citation de Patrick Drahi dans l'enquête Panama Papers. Il indique que le responsable du groupe et de ses 262 filiales « a recouru à une société panaméenne entre novembre 2008 et décembre 2010 » mais que « Patrick Drahi ni le groupe Altice n'ont jamais détenu, directement ou indirectement, de participation ». Et que cette société « a été utilisée sur des opérations accessoires pour des raisons de stricte confidentialité et dans des conditions parfaitement légales, sans aucune incidence fiscale, et a fortiori étrangères, de près ou de loin, à toute fin d'évasion, de dissimulation, ou d'optimisation fiscale ».

Le communiqué précise que cette entité a déjà été évoquée par les médias, et « n'est donc pas une révélation ». Il ajoute que les entités par lesquelles le milliardaire contrôle les activités de télécoms et de média « sont dans leur intégralité de droit communautaire » (au sein de l'Union européenne).

« Ces précisions étant apportées, toute évocation de M. Patrick Drahi ou du groupe Altice en relation avec des situations frauduleuses ou liées à l'évasion fiscale visées dans cette enquête serait diffamatoire et donnera lieu aux actions appropriées », menace le groupe Altice en fin de communiqué de presse.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top