SFR demande un demi-milliard d'euros de dommages et intérêts à Orange

01 juin 2018 à 15h36
0
Le bras de fer entre Orange et SFR sur le terrain des services aux professionnels connaît un nouvel épisode, avec le dépôt d'une nouvelle plainte à l'encontre de l'ex-France Télécom.

D'après les informations de BFM Business, SFR a porté plainte contre Orange devant le tribunal de commerce de Paris pour pratique anti-concurrentielle sur le marché des services télécoms aux entreprises. Le montant des dommages et intérêts réclamé par l'opérateur atteindrait quelque 512 millions d'euros.

Cette plainte est en fait la deuxième de la part de SFR. L'affaire remonte à 2008 avec une première plainte de Bouygues Telecom devant le gendarme de la concurrence, suivie deux ans plus tard, par SFR. Les opérateurs accusaient déjà Orange d'abus de position dominante auprès des entreprises depuis 2003, position que l'ex-France Télécom aurait maintenue grâce à une politique tarifaire agressive et autres remises fidélisantes.

En quête d'indemnités

Le verdict est attendu d'ici la fin de l'année 2015, et il pourrait en coûter plusieurs centaines de millions à Orange. Alors pourquoi une seconde action en justice ? Comme le rappelle BFM Business, si l'opérateur est reconnu coupable des faits reprochés, il s'acquittera de dommages et intérêts auprès de l'État, et non auprès de SFR ou de Bouygues Telecom. D'où cette nouvelle procédure judiciaire devant le tribunal de commerce.


03E8000006040258-photo-st-phane-richard-va-engager-un-recours-en-annulation-de-sa-mise-en-examen.jpg
En 2010, l'ordinateur du PDG d'Orange, Stéphane Richard, avait été saisi dans le cadre d'une enquête de l'Autorité de la concurrence - Crédit : AFP.


Vu la situation financière du nouvel ensemble Numericable-SFR, engagé d'un côté dans une politique de réduction des coûts et de l'autre, un relèvement de ses marges, l'indemnité ferait du bien à ses comptes.

Rappelons que selon les derniers chiffres de l'Idate datant de 2011, Orange Business Services (la division entreprise de l'opérateur) contrôle 63 % du marché des télécoms pour les professionnels, contre 21 % pour SFR Business Team, 6 % pour Bouygues Telecom et 4 % pour Completel (Numericable - à s'ajouter à SFR).

Dans le cadre de l'enquête, une perquisition des locaux d'Orange avait été menée en 2010. Elle avait concerné le bureau du PDG, Stéphane Richard, ainsi que celui de la responsable des activités en France, Delphine Ernotte. Orange avait alors contesté ces saisies, entraînant un long bras de fer juridique.


À lire également :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Star Wars : Les modifications des films de 1977 à 2011
Apple, Google et Microsoft : 140 milliards de dollars contre le réchauffement climatique
En version 6.0 l'application Boxer rajoute un calendrier et s'inspire d'Outlook
The Leap : un court-métrage futuriste vers une nouvelle terre
Motorola annonce deux Moto X et renouvelle son Moto G
337,2 millions de smartphones vendus au second trimestre
Acer X34 : le 34 pouces incurvé décliné en FreeSync
IA et robots tueurs : Musk, Hawking et bien d'autres signent une lettre ouverte
Orange est bien en train de redresser la barre
Samsung pourrait dévoiler ses Galaxy Note 5 et S6 Edge Plus le 13 aout
Haut de page