Orange est accusé d'abus de position dominante en entreprise

Par
le 11 mai 2015 à 12:38
 0
Orange capte près des deux tiers du marché des télécoms aux entreprises et aurait mis en œuvre une stratégie, axée notamment sur des prix agressifs, pour maintenir sa position dominante pendant 12 ans.

Orange est engagé dans une politique de réduction de coûts de 3 milliards d'euros sur trois ans, desquels il devra vraisemblablement retrancher plusieurs centaines de millions d'euros. Accusé d'abus de position dominante sur le marché des services aux entreprises depuis 2003, l'opérateur fait l'objet d'une enquête de la part de l'Autorité de la concurrence. D'après Bfmbusiness, elle rendra son verdict d'ici la fin de l'année.


0230000006050382-photo-affaire-tapie-st-phane-richard-mis-en-examen.jpg
L'ordinateur du PDG Stéphane Richard avait été perquisitionné en 2010 - Crédit : AFP.


L'affaire remonte à 2008 avec une plainte de Bouygues Telecom devant le gendarme de la concurrence, suivi deux ans plus tard par SFR. Selon les derniers chiffres de l'Idate datant de 2011, Orange Business Services (la division entreprise de l'opérateur) contrôle 63 % du marché des télécoms pour les professionnels, contre 21 % pour SFR Business Team, 6 % pour Bouygues Telecom et 4 % pour Completel (Numericable - à s'ajouter à SFR).

Pour maintenir cette position, Orange s'adonnerait à des remises de couplage, des remises fidélisantes, des tarifs discriminatoires et des prix prédateurs (sous le coût réel), accusaient Bouygues Telecom et SFR. Dans le cadre de l'enquête, une perquisition des locaux d'Orange avait été menée en 2010, et avait aussi concerné le bureau du PDG Stéphane Richard, et celui de la responsable des activités en France, Delphine Ernotte.

Orange notifié de ses griefs



Orange avait alors contesté ces saisies, entraînant trois ans de bras de fer juridique, jusqu'en 2012. Selon Bfmbusiness, la dernière évolution de l'enquête, qui a donc repris son cours, a été une notification de griefs faite à Orange il y a deux mois par l'Autorité de la concurrence : « Discrimination tarifaire sur le marché de gros fixe, fidélisation sur le marché mobile entreprise, et rabais exclusifs sur le marché données entreprise. »

Orange doit maintenant répondre à ces accusations, mais cela ne changera en rien la sanction que peut infliger le gendarme de la concurrence. Rapportée à la taille et à la durée du préjudice, elle devrait atteindre plusieurs centaines de millions d'euros. Sans compter la possible indemnisation des plaignants.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Après plusieurs bêtas, Apple livre la version 12.2 de son système d’exploitation mobile. Sans bouleverser les habitudes de ses utilisateurs, cette mise à jour apporte quelques nouveautés d’interface bienvenues.
19:33 | iOS
Dans le cadre de l'événement >, qui aura lieu à Amsterdam le 2 avril prochain, Ford va dévoiler la nouvelle génération de véhicules hybrides, dont les nouvelles Fiesta et Focus EcoBoost Hybrid (mHEV).
Le groupe de médias reproche au site d’avoir partagé des astuces permettant de contourner le blocage des chaines Altice si jamais elles venaient à disparaitre du bouquet TV Free.
18:40 | Free
C’est un véritable manifeste que Larry Sanger s’est attaché à rédiger en début d’année. Publié sur son blog personnel, ce document liste les 17 mesures mise en oeuvre par le cofondateur de Wikipedia pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie numérique. Un peu passé sous les radars, ce billet méritait bien que Clubic l’épluche pour en extraire la substantifique moelle. Sans grande surprise, les GAFAM en prennent pour leur grade.
L’Union européenne vient de mettre fin à la menace d’exclusion de l’équipementier chinois des réseaux 5G de la zone, mais prône sa surveillance.
17:51 | Huawei
Les nouveaux fleurons de Huawei sont à la fête aujourd’hui. Après une présentation officielle très alléchante, les plus impatients peuvent précommander dès maintenant les P30 et P30 Pro !
17:40 | Bon plan
Le président de Microsoft souhaite que les différents acteurs de la tech travaillent sur des outils de modération communs afin d’éviter la diffusion en direct de tueries de masse, comme récemment en Nouvelle-Zélande.
17:16 | Internet
Bethesda Softworks vient d'annoncer une nouvelle qui ravira les joueurs PC. En effet, les prochains titres de l'éditeur débarqueront également sur Steam à leur sortie en plus de Bethesda.net. Un des jeux majeurs de la firme, disponible depuis l'année dernière, aura également droit à un traitement similaire.
16:43 | Jeux vidéo
C’est Porte de Versailles, à Paris, que Huawei a aujourd’hui posé ses valises afin de présenter ses P30 et P30 Pro. Deux smartphones taillés pour la photographie, qui promettent monts et merveilles en matière de zoom... et sans perte de qualité.
Pewdiepie, ex plus gros YouTuber au monde, s’est récemment fait dépasser au jeu des abonnements par le label musical indien T-Series. Pour lui venir en aide, et lui permettre de regagner sa place de numéro un, des fans du vidéaste suédois ont eu recours à des Ransomwares pour le moins… inhabituels.
16:08 | Malware
C'est fait : le Parlement européen vient de statuer en faveur de la réforme sur le droit d’auteur, après deux ans d’âpres discussions et plusieurs révisions du texte.
Le Sony Xperia 1, héritier du Xperia ZX3, disposera d'un affichage 4K constant... ce qui risque (selon certains) de flinguer l'autonomie.
15:01 | Smartphone
Un an après sa sortie, le P20 Pro de Huawei trône toujours en haut du classement DxOMark, au coté de son petit frère le Mate 20 Pro. C'est dire que le savoir faire du constructeur en matière de photographie mobile est indéniable. Alors quand celui-ci nous a proposé de venir prendre en main son successeur, le bien nommé P30 Pro, nous avons sauté sur l'occasion pour vérifier si Huawei était capable de se surpasser. On vous raconte tout ça dans notre prise en main !
Si Sony Interactive Entertainment ne se rendra pas à l'E3 cette année pour la première fois de son histoire, le constructeur a décidé de prendre la parole de manière un peu différente en 2019. À l'instar d'un Nintendo Direct dont il s'inspire grandement, le State of Play est une nouvelle émission durant laquelle nous avons pu découvrir des jeux PS4 et PlayStation VR.
13:53 | Jeux vidéo
scroll top