Modification du source HTML en 3G : SFR précise utiliser un optimiseur

18 mars 2013 à 15h31
0
Dans une note, Reflets.info indique que SFR modifie en partie le code d'une page s'affichant depuis un smartphone en 3G. Contacté, l'opérateur précise utiliser un optimiseur destiné à faciliter la navigation des utilisateurs en affichant par exemple les images plus rapidement.

00FA000005533401-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg
SFR modifie-t-il en partie le code des pages qui s'affichent lorsqu'un utilisateur se connecte depuis son smartphone en 3G ? Le site Reflets.info s'est posé la question et indique avoir noté plusieurs détails montrant que le code a été altéré par l'opérateur, sans forcément que les utilisateurs en soient informés.

« SFR injecte dans le code, fort probablement par le biais de proxys des choses qui n'ont pas à s'y trouver dans la définition que nous nous faisons d'un Internet propre et neutre qui se respecte », précise Bluetouff. Il dresse alors le constat selon lequel « SFR modifie bien, surement par le biais de proxys, le code HTML des pages que vous visitez ».

Ces éléments permettent donc de compresser certains contenus notamment photographiques afin qu'ils puissent s'afficher plus rapidement sur les mobiles. La pratique est connue et existe depuis plusieurs années déjà, certains spécialistes de la question ayant déjà relayé la problématique voilà deux ans.

Contacté, l'opérateur nous confirme la présence d'un « optimiseur » chargé d'afficher plus rapidement les images. « Cette technique existe et fonctionne depuis longtemps. L'optimiseur permet d'afficher plus rapidement les images. Par contre, nous ne touchons pas aux transferts de fichiers mais pour le client le recours à cette méthode peut lui être bénéfique car cela lui permet de réduire sa consommation en Data et d'afficher les pages et les photos plus rapidement », explique Nicolas Chatin, directeur de l'Information chez SFR.

Le processus n'a donc « rien de nouveau et s'avère assez classique », ajoute l'opérateur et a donc vocation à « améliorer le confort d'usage » des utilisateurs. Une pratique qui n'a, par contre, pas cours sur le fixe, ajoute le responsable.

Toutefois, les CGV de SFR ne semblent pas mentionner cette pratique. Elles indiquent par contre que l'opérateur « ne saurait être responsable des modifications des contenus qui lui sont fournis par les éditeurs, les diffuseurs, ou imposés par les dispositions législatives et réglementaires ». Néanmoins, il n'est pas fait mention d'une éventuelle technique permettant d'optimiser la navigation des abonnés.

La semaine dernière, le Conseil national du numérique a présenté sa réflexion à la ministre Fleur Pellerin au sujet de la neutralité du réseau. L'organisme invitait le gouvernement à prendre en compte l'ensemble des éditeurs de services dans son rapport c'est-à-dire les plateformes de vidéos de type YouTube, les FAI, les gestionnaires de trafic, les réseaux sociaux, les opérateurs mobiles et les moteurs de recherche.

Le Conseil préconisait alors d'étendre ce principe aux services d'accès et de communication ouverts au public. Considérant alors comme essentiel « l'accès transparent à l'information afin que les usagers puissent choisir en connaissance de cause le réseau et les services qu'ils souhaitent utiliser ». Une direction que pourrait prendre l'opérateur en précisant ses techniques d'optimisation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top