Orange repart en quête d'un allié américain pour Dailymotion

03 mai 2013 à 12h52
0
Orange et Dailymotion veulent tourner la page. Yahoo! n'entrera donc pas dans le capital du site de vidéos, protégé de l'État. Stéphane Richard, son propriétaire, va repartir en quête d'un actionnaire.

0104000005862232-photo-dailymotion-logo.jpg
Suite à l'achoppement des négociations autour du rachat de Dailymotion par Yahoo!, Stéphane Richard, p-dg d'Orange et propriétaire de la plateforme de vidéos encore à 100%, va repartir en quête d'un nouveau partenaire. D'après le Figaro, le patron d'Orange s'envolera la semaine prochaine dans la Silicon Valley, n'en déplaise à son actionnaire à hauteur de 27%, l'État.

« Au menu des discussions, j'aborderai bien sûr le dossier Dailymotion, sauf peut-être avec Larry Page qui détient déjà YouTube », explique-t-il à note confrère. Sur la liste des rendez-vous, figurerait des noms comme Amazon, Apple, Facebook ou Microsoft. Afin de développer le site de streaming à l'international et de tenter de percer sur le sol américain, Orange avait déjà passé en revue près de 60 partenaires possibles.

Le choix s'était porté sur Yahoo!. Mais face à l'appétit du groupe californien, qui entendait prendre le contrôle de 75% du français, avec une option sur le reste des parts, l'État français, en tant qu'actionnaire, a mis son véto, voulant limiter cette participation à 50%. « Ce n'est pas une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains de Yahoo! dont la santé est parfois vacillante et qui de surcroît risque de faire disparaître Dailymotion », a déclaré jeudi Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

Yahoo! aurait « massivement » investi dans Dailymotion

Cédric Tournay, le p-dg de Dailymotion, se dit déçu de la tournure qu'ont pris les événements. Dans un entretien au Monde, il rappelle que les États-Unis sont le premier marché de son site, avec plus d'un tiers de son chiffre d'affaires. « Nous vivons dans un environnement mondialisé où nous devons, pour le bien de nos entreprises, faire des choix qui maximisent nos chances de succès sur le long terme », fait-il valoir.

Selon lui, l'accord industriel « consistait à faire de Dailymotion la plateforme vidéo du groupe américain au niveau mondial ». Sa société aurait bénéficié d'investissements massifs de la part de Yahoo!, dans la mesure où la vidéo est au cœur de sa nouvelle stratégie de développement. Selon Stéphane Richard, il aurait même été question de développer un centre de compétence mondial dédié à la vidéo, et implanté en France.

Depuis l'échec des discussions avec le californien, Cédric Tournay indique avoir « reçu de nombreuses marques d'intérêt ». Et même en France. Toujours selon le Figaro, le groupe Vivendi, de même que la holding Le Monde Libre, codétenue par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre Bergé, se seraient montrés intéressés. Mais il est peu probable que cela aboutisse : Dailymotion cherche avant tout un partenaire à l'international.


À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

LG et Google, partenaires sur le Nexus 5 et sur une Google TV OLED ?
B&You revient sur l'illimité vers l'Algérie et enrichit son offre vers les DOM
Le BlackBerry R10 dévoilé en image ?
Google intègre davantage son agenda à Gmail
Voyages-SNCF et Easyjet s'ouvrent au m-billet, ainsi qu'au Passbook d'iOS
Mozilla publie son simulateur pour Firefox OS en version 3.0
Certification : le Pentagone ravive la guerre des smartphones
Deux nouveaux claviers gamer chez MSI
Google Hangouts se dote d'un accès au bureau à distance
LinkedIn quadruple ses profits mais déçoit sur ses prévisions
Haut de page