Internet haut débit : les tarifs de gros devraient bien diminuer

Par
Le 29 novembre 2011
 0
Comme tous les ans, l'Arcep scrute les comptes et les prévisions de l'opérateur historique France Télécom/Orange. L'autorité détermine ainsi les tarifs de gros qui doivent être payés par les opérateurs utilisant les installations d'Orange. Selon l'Arcep, ces tarifs vont diminuer l'an prochain.

00fa000004024870-photo-logo-a-rcep.jpg
Afin de fixer les tarifs de gros sur le marché d'Internet haut débit, l'Arcep analyse les comptes mais également les prévisions de l'opérateur historique Orange. Cette évolution permet au régulateur des Télécoms de dégager ce qui s'appelle des « prix de gros ». Ces prix sont ensuite réglés par l'opérateur qui utilise le réseau d'Orange.

Contactée par la rédaction, l'Arcep a donc confirmé que la tendance générale est bien à la baisse. Même si certains facteurs comme l'amortissement du génie civil (l'entretien des fourreaux) coûtent encore cher, d'autres postes permettent de dégager des tarifs en diminution.

Selon La Tribune, cette baisse du prix des tarifs de gros serait plutôt conséquente « entre 5 % et 10 %, soit 0,50 euro par abonnement mensuel, ramenant ainsi le tarif dit de dégroupage à 8,5 euros, au niveau de la moyenne européenne » explique le quotidien économique.

Par contre, l'Arcep dément « toute corrélation entre cette baisse et les propos de Neelie Kroes qui propose une diminution des tarifs de dégroupage pour les opérateurs historique. En France, la tendance générale est à la baisse de ces tarifs depuis 2002 ». En attendant, la décision de fixer les nouveaux prix sera prise « à la fin de l'année », promet le régulateur des Télécoms. Par contre, il est peu probable que les opérateurs répercutent ces nouveaux prix sur leurs abonnements.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Orange

scroll top