Free Mobile passe son forfait à 50 Go de données (màj)

01 septembre 2015 à 10h40
0
Free Mobile a annoncé mardi l'extension du fair use associé à son forfait mobile principal. Il passe de 20 Go à 50 Go de trafic Internet avant réduction des débits.

Après l'itinérance en Europe, Free Mobile joue la carte de l'enveloppe data pour doper les ventes de son forfait mobile principal. L'opérateur vient en effet d'annoncer que sa formule à 19,99 euros par mois (15,99 euros pour les abonnés Freebox) autoriserait désormais jusqu'à 50 Go de trafic Internet en 4G avant réduction des débits, contre 20 Go auparavant.

Cette nouvelle enveloppe concerne les clients déjà abonnés comme les nouveaux venus, précise l'opérateur, qui se félicite d'offrir le « plus grand fair use du marché grand public disponible en couverture 4G ».

En moyenne, les clients sont cependant bien loin de consommer de tels volumes : dans ses résultats financiers dévoilés lundi, le groupe Iliad révélait ainsi compter 2,4 millions de clients en 4G, avec une consommation moyenne par utilisateur et par mois de plus de 2,2 Go.

La nouvelle sera néanmoins bienvenue pour les plus gourmands, avec des volumes qui permettent d'envisager son forfait mobile comme alternative à une ligne résidentielle.

Mise à jour : 50 Go... uniquement en 4G ?

La brochure tarifaire, mise à jour au 1er septembre, a soulevé quelques inquiétudes suite à l'annonce du jour. On y lit en effet que cette enveloppe maximale de 50Go est « valable uniquement sur réseau 4G et avec terminal 4G ».

Le cas échéant, autrement dit quand le téléphone ou le réseau connecté n'est pas 4G, le fair use va « jusqu'à 3Go en 3G », expliquent les documents, rappelant par ailleurs que le réseau 4G de Free est « en cours de déploiement ».

La nuance est d'importance (et surprenante), puisqu'elle laisse entendre qu'un abonné dont le téléphone est connecté en 3G verrait son fair use limité à 3 Go, alors qu'il profitait jusqu'ici de 20 Go.

Xavier Niel, habituellement peu disert sur les réseaux sociaux, a brièvement répondu à un internaute dans la matinée pour lever cette ambiguïté, en confirmant que l'enveloppe passait bien à 50 Go pour un abonné équipé d'un téléphone 4G, qu'il soit connecté en 3G ou en 4G. L'affirmation contredit cependant les éléments inscrits dans la brochure tarifaire, ainsi que sur la page d'accueil du site de l'opérateur.




Finalement... 50 Go dont 20 Go maximum en 3G

Free a fini par démêler l'imbroglio, en expliquant que le passage à 50 Go était à comprendre comme une extension du fair use de 20 Go dont profitaient les abonnés disposant d'un mobile 4G avec l'option correspondante activée. Autrement dit, rien ne change pour les abonnés qui n'ont pas de smartphone 4G (3 Go en 3G). Quant à ceux qui disposent d'un terminal compatible 4G et l'ont activée, ils auront 20 Go en 3G ou 4G, plus 30 Go uniquement accessibles en 4G.

Reste maintenant à voir comment ce décompte alambiqué sera reflété au niveau du suivi de la consommation dans l'interface abonné...

L'opérateur revendique aujourd'hui une couverture 4G de l'ordre de 50% de la population (et non du territoire).


08151838-photo-free-mobile-50-go-fair-use.jpg


(Publication initiale, mardi 1er septembre, 8h45)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top