Free Mobile : la femtocell n'a finalement pas vocation à couvrir l'espace public

Romain Heuillard
Publié le 12 juillet 2013 à 17h19
Free Mobile ne compte pas sur ses femtocells pour améliorer significativement la couverture de son réseau. C'est ce qu'a récemment révélé le démontage de l'appareil.

Alors qu'on pouvait penser que Free miserait sur ses femtocells pour améliorer sa couverture à grande échelle, elles n'ont bel et bien qu'une vocation domestique, du moins dans un premier temps.

0140000006080014-photo-femto-free-dans-un-freebox-server.jpg

Free a effectivement adopté une approche diamétralement opposée aux autres opérateurs en matière de femto. Alors que ceux des trois opérateurs historiques sont destinés à une utilisation privée, pour les membres d'un foyers (maximum cinq clients prédéfinis), le relais miniature de Free est ouvert au public, il peut théoriquement profiter à n'importe quel abonné Free Mobile à portée, y compris à un passant dans la rue.

Mais Free n'a pas conçu sa femto dans cette optique, elle n'a en réalité vocation qu'à servir aux amis de passage, et dans une moindre mesure aux voisins, en plus des membres du foyer. C'est ce qu'on apprend en démontant le module, comme l'a fait notre confrère Silicon.

Une bande de fréquences à portée limitée

Le mini relais de Free Mobile repose effectivement sur une puce Broadcom BCM61650. S'il s'agit de la variante entreprise prenant en charge jusqu'à 16 utilisateurs (contre 8 pour la variante résidentielle et 5 chez la concurrence), elle exploite en l'occurrence la bande de fréquences des 2100 MHz, et non celle des 900 MHz pour laquelle Free dispose également d'une licence. Or plus la fréquence est basse, meilleure est la portée, particulièrement en intérieur. Selon Broadcom, la portée peut atteindre 500 m en champ libre.

Notons pour conclure que cette puce ne prend en charge que la 3G, pas la 4G LTE. Mais les débits que la norme HSPA+ utilisée permet d'atteindre sont de toute manière bien supérieurs aux débits de la majorité des connexions ADSL auxquelles ces femto seront généralement reliées (21,6 Mb/s en réception et 5,76 Mb/s en émission). C'est donc la connexion à Internet qui déterminera les débits maximums.

0140000006124436-photo-femtocell.jpg
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.