Qualité de la 3G : L'UFC-Que Choisir porte plainte contre Free Mobile

17 janvier 2013 à 11h14
0
00FA000005590215-photo-logo-ufc-que-choisir.jpg
Dans un communiqué publié jeudi, l'UFC-Que Choisir annonce avoir déposé une plainte contre Free Mobile, à la lumière d'une étude mettant en avant « le manque criant de qualité des services 3G » de l'opérateur. L'association accuse Free Mobile de « pratiques commerciales trompeuses » et alerte à nouveau les pouvoirs publics.

Durant plusieurs semaines, l'UFC-que Choisir a mené l'enquête afin de déterminer quelle qualité de réseau Free Mobile proposait à ses abonnés. Pour ce faire, l'association a mandaté un prestataire « qui a désiré garder l'anonymat » expliquait jeudi Alain Bazot à l'occasion d'un point téléphonique. « Il s'agit d'un prestataire connu sur la place, et utilisé par les principaux acteurs du secteur » ajoute le président de l'UFC. L'étude a été réalisée en deux phases : la première, du 1er au 7 novembre et la seconde du 5 au 9 décembre en Ile-de-France, Lille et Toulouse. « Les mesures ont été réalisées au moyen de deux mobiles : un iPhone 4S et un Galaxy S2 » explique l'association, qui a fait réaliser les mêmes mesures chez Bouygues Telecom, Orange et SFR.

Le fruit de l'enquête peut être consulté dans un document de 15 pages (PDF) qui accable la qualité du réseau 3G de Free Mobile, en particulier au niveau de son itinérance avec Orange. Le constat est particulièrement probant dans les tentatives d'accès à des services musicaux, de vidéos ou encore dans le cadre de chargement d'applications depuis le réseau du quatrième opérateur.

En se basant sur trois critères impliquant la vitesse et/ou l'absence de chargement d'un contenu, l'UFC a mesuré des « taux de non qualité » (TNQ) pour des services comme Deezer, Youtube, Dailymotion ou Pluzz. Dans tous les cas, les TNQ de Free Mobile sont très largement au-dessus de ceux des autres opérateurs, et crèvent le plafond en itinérance. « Très concrètement, concernant le visionnage de vidéos sur YouTube, dans 30% des cas il ne se passe rien » explique Edouard Barreiro, directeur adjoint du service études de l'UFC. Sur Dailymotion, le TNQ de Free Mobile en itinérance atteint 88% au-delà de 2000 kbps : « Dans 70% des cas, le chargement de la vidéo n'a pas démarré » après une minute, ajoute l'association.

01F4000005660780-photo-free-mobile-ufc.jpg
Le pourcentage désigne le taux de non qualité : plus il est élevé et plus les soucis constatés sont nombreux

« Le décalage du service vanté par Free Mobile et la réalité nous a stupéfié » commente Alain Bazot. « La question de la gestion du trafic se pose. On sait très bien que tous les réseaux sont gérés mais on s'interroge sur le niveau d'intervention de Free Mobile » ajoute-t-il. « Orange nous dit qu'il n'a pas d'intérêt au bridage. Au contraire, est intéressé par un maximum de trafic. Dans ces conditions, l'UFC s'interroge et pense que Free Mobile décourage l'utilisation de données sur son réseau pour payer moins à Orange » conclut le président de l'association.

Une accusation lourde, que l'UFC porte aujourd'hui devant la justice, via une plainte pour « pratiques commerciales trompeuses ». L'association en profite pour demander, « à nouveau », la création d'un « observatoire indépendant de la qualité de service sur les réseaux fixes et mobiles. »

Cette étude, et la plainte qui en découlent, arrivent en même temps qu'une interview donnée par Xavier Niel au Figaro : dans cette dernière, le PDG de Free dément brider son réseau et évoque « un dossier technique, pas un problème d'argent », indiquant « travailler avec Orange » sur la question.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top