Free : les syndicats dénoncent des tensions sociales en interne

10 avril 2012 à 12h39
0
00FA000005056860-photo-free-mobile.jpg
Si Free Mobile semble actuellement frôler les 3 millions d'abonnés, tout ne semble pas rose chez le trublion du Net : anciens salariés et syndicats mettent le doigt sur des tensions en interne, résultant, entre autre, de licenciements « en public » et d'un turn over conséquent.

Recueillis par Europe 1, les témoignages d'anciens employés de Free tranchent avec l'image d'une entreprise unie que présentait, il y a trois mois, Xavier Niel lors du lancement de Free Mobile. Ainsi, d'anciens salariés de Free évoquent des licenciements réalisés en public, devant les employés de l'entreprise, « parfois plusieurs fois par jour », dans les call-center de l'entreprise.

« Je suis repartie à mon poste de travail suivie de mon responsable dans le dos, qui m'a dit qu'il fallait à tout prix que je lui rende publiquement tous mes effets : mon badge, mon casque... Et il m'a reconduit jusqu'à la porte, devant tout le monde » explique une ancienne salariée. « On voit les collègues qui se font renvoyer pour un oui ou pour un non. Ce n'est jamais dans un bureau, c'est toujours devant nous » explique une autre ancienne employée sur RTL : cette dernière a préféré quitter l'entreprise d'elle-même.

Grève au Maroc

Un constat qui fait suite à une nouvelle grève survenue dans les call-center de Free au Maroc, dans l'entreprise Total Call détenue par Iliad. Il s'agit du second conflit social en 6 mois, après un premier mouvement en novembre 2011. « Beaucoup de personnes se demandaient par quels moyens l'opérateur pouvait à ce point réduire ses coûts. Une partie de la réponse pourrait provenir de l'intensification du travail de ses téléopérateurs marocains et du refus d'augmenter leurs salaires » expliquait fin mars le site Mamfakinch.

Des porte-paroles des syndicats Force Ouvrière et CFDT ont confirmé la tendance et mis l'opérateur au pied du mur : « soit vous prenez des mesures urgentes, soit vous vous préparez à un conflit social » a déclaré FO à Iliad. De son côté, la CFDT qualifie le dialogue social de Free de « très original », « à l'image de sa démarche commerciale ».

De son côté, Free souligne la création de 900 emplois sur ses différents sites en 9 mois, mais ne s'est pas encore exprimé sur les reproches qui lui sont fait en matière de gestion interne. « Officieusement, l'opérateur aurait renvoyé l'ex-directrice du site concerné il y a 10 jours » ajoute RTL.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel lance les chipsets Z77, Z75 et H77 en attendant les CPU Ivy Bridge
La suite bureautique Microsoft Office s'invite sur Symbian
Twitter publie ses travaux d'optimisation de MySQL
EYES : un moteur de recherche visuel et spatial français
IE10, Windows Phone, Office 15 : une feuille de route échappe à Microsoft
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page