Free et Orange devant la brigade financière de Paris ?

28 mars 2012 à 17h25
0
Deux opérateurs Télécoms auraient déposé un dossier à l'encontre de Free et d'Orange devant la brigade financière de Paris. Les deux plaignants, pour l'instant inconnus, chercheraient à contester l'accord d'itinérance signé entre Free et l'opérateur historique.

00FA000004868200-photo-free-mobile.jpg
Selon des informations publiées par Le Parisien, deux opérateurs auraient dénoncé le contrat d'itinérance passé entre Orange et Free Mobile devant la brigade financière de Paris. Pour l'instant, les motifs de l'accusation ne sont pas connus mais selon les premières informations, la concurrence estimerait que le contrat a été signé sans prendre en compte son application dans le temps.

Pour rappel, Free a signé en mars dernier un accord d'itinérance avec Orange portant sur les réseaux en 2G et 3G. Cela signifie que l'operateur peut utiliser la 3G proposée par Orange en complément de ses propres infrastructures. De son côté, Stéphane Richard, le p-dg d'Orange a jusqu'à présent livré peu de détails sur ce contrat en précisant simplement que cet accord permettait à l'opérateur de réaliser environ 1 milliard d'euros.

Par contre, il s'était félicité devant l'Assemblée nationale d'avoir signé cet accord d'itinérance avec Free. Il ajoutait : « si nous n'avions pas ouvert notre réseau, on nous aurait accusé de fermer le marché. Il faut dire que nous avons un peu grillé nos concurrents sur le sujet ». Par contre, il précisait que cet accord ne fournit aucun avantage à Free par rapport à d'autres opérateurs virtuels (MVNO) utilisant le réseau d'Orange.

Reste à savoir quelle pourrait être l'identité de ces plaignants. Si Le Parisien évoque deux opérateurs, SFR et Bouygues ont tous deux expliqué qu'ils n'étaient pas les instigateurs de cette plainte. Toujours est-il qu'en l'absence de faits confirmés, il reste difficile d'attribuer clairement la paternité de cette éventuelle dénonciation.

En effet, cette nouvelle pique pourrait faire monter la pression chez Free Mobile puisqu'elle s'ajoute à celle de l'Arcep qui a récemment indiqué qu'elle pourrait mettre l'opérateur en demeure en cas de dysfonctionnement régulier et prolongé de son réseau. D'autant que le régulateur des Télécoms a récemment expliqué qu'il comptait examiner dans quelle mesure Free, Lycamobile (full-MVNO sous Bouygues) et Oméa Télécom (full-MVNO sous SFR) exercent ou non une influence significative sur le marché de gros de la terminaison d'appel vocal mobile.

Enfin, selon des propos attribués à un porte-parole d'Orange, ce dernier menacerait de suspendre son accord d'itinérance considérant que : « les deux parties ont sous-estimé à la fois le nombre d'abonnés et la quantité de trafic passant par le réseau d'Orange ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Geekget Episode 32 : La souris-manette USB  Chameleon x 1 !
Microsoft publie en open source de nouveaux outils de développement pour ASP.NET
Tumblr cumule 20 milliards de publications
L'Europe veut son centre de lutte contre la fraude en ligne
Le langage de programmation Go passe en version 1.0
VOD : des tarifs trop peu élevés en France, selon l'industrie du cinéma
Box OneCloud propose une alternative professionnelle à iCloud
Hacking : la Chine à nouveau pointée pour ses pratiques
Galaxy travaille sur une GeForce GTX 680 simple slot
Apple propose deux nouveaux prix pour les journaux numériques, sous conditions
Haut de page