🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Free Mobile : Xavier Niel s'explique sur la limite des 3 millions d'inscrits

11 janvier 2012 à 10h26
0
00FA000004866614-photo-free-mobile.jpg
Lors de son passage hier dans l'émission de France 5 C à vous, Xavier Niel a levé le voile sur les raisons qui limitent actuellement l'offre Free Mobile à 3 millions d'inscrits. Le PDG de Free a expliqué que l'objectif est de vérifier la viabilité des forfaits.

Voilà qui risque de ne pas calmer les foules, alors que le site de Free Mobile accuse toujours de sévères difficultés : dans une interview enregistrée pour l'émission C à vous, Xavier Niel a expliqué que la limite de 3 millions d'inscrits avait été instaurée pour vérifier la viabilité du modèle économique choisi par l'opérateur.

« On a mis une limite théorique à 3 millions pour ensuite se poser la question : est-ce qu'on s'est trompé dans nos calculs économiques d'une façon ou d'une autre ? On pense que non, et donc ce prix aura une pérennité, mais si on s'est trompé, on s'engage à ne pas changer le prix pour les 3 premiers millions. Mais dans l'autre sens, si on choisit de baisser les prix, on les baissera pour tout le monde. » En somme, les forfaits présentés mardi sonnent bel et bien comme un tarif de lancement dans la mesure où les 3 millions de premiers abonnés en bénéficieront de toute façon, mais pour les abonnés suivants, rien n'est aujourd'hui certain. Une situation qui n'empêche pas Niel de déclarer viser les 25% de part de marché sur le mobile, à l'image de la part détenue par ses offres Internet.

Malgré cela, Xavier Niel donne quelques informations plutôt rassurantes sur les marges réalisées par les opérateurs... et par Free Mobile. Le PDG de l'entreprise réitère ses déclarations de mardi en assurant que « vendre un SMS à 1 centime, c'est déjà bien le vendre », et en attaquant à nouveau la concurrence : « vendre un SMS 10 centimes, c'est presque faire 10 centimes de profit, c'est une marge injuste. » Lorsqu'est évoqué la possibilité pour la concurrence de rattraper Free Mobile sur ses tarifs, Niel répond « Dieu vous entende, c'est tout ce que je souhaite, sincèrement ». Le trublion du Net revendique son indépendance, clamant que Free n'a de compte à rendre à personne et n'est pas tenu par les dividendes, à l'inverse de la concurrence : « Ils ont des obligations de verser des dividendes colossaux, qu'ils oublient cette obligation et ils pourront rendre un peu de la survaleur qu'ils prennent aux consommateurs depuis des années. »

Voici l'intégralité de l'interview de Xavier Niel sur France 5 :


FreeMobile: Interview de Xavier Niel sur France 5 par SuperBeurkMan
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CES 2012 : Sony dévoile 13 nouveaux caméscopes !
Free Mobile : retard à l'allumage [MAJ]
Domaine : le créateur de Wolfram Alpha aimerait voir le TLD .data
CES 2012 : Kodak présente le M750 avec partage Wi-Fi
CES 2012 : Series 5 ULTRA, l’ultrabook selon Samsung
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page