Bouygues Télécom attaque Free pour dénigrement (MàJ)

15 janvier 2013 à 17h33
0
Bouygues Télécom répond à Free sur le terrain juridique et l'attaque pour « dénigrement » et « concurrence déloyale ». L'opérateur réclame, selon Challenges, la somme de 100 millions d'euros à son concurrent.

00DC000005575691-photo-logo-bouygues-telecom.jpg
Voilà plusieurs semaines, le groupe Iliad attaquait une journaliste des Echos pour des propos tenus par Didier Casas, le secrétaire général de Bouygues Télécom dans les colonnes du quotidien économique. Le responsable avait ensuite été entendu en tant que témoin assisté afin d'expliquer ses propos évoquant « la décision de Free Mobile de ne pas investir dans un vrai réseau ».

Selon Challenges, la réponse de Bouygues vient d'être apportée par l'opérateur qui aurait ainsi attaqué Iliad/Free pour « dénigrement » et « concurrence déloyale ». Le cœur de la plainte n'est pas connu mais l'invocation du dénigrement pourrait trouver sa source dans les publicités et autres sorties de Xavier Niel au sujet de la concurrence.

Ainsi plusieurs publicités de l'opérateur qualifient clairement de pigeons les clients abonnés aux offres de la concurrence. Des propos très durs avaient également été lancés par le dirigeant lors du lancement des offres Free Mobile (dont la vidéo désormais supprimée, comme toutes les autres de Free, figurait sur le compte Dailymotion de l'opérateur).

Enfin, en mars dernier, l'opérateur indiquait qu': « à compter de ce jour, Free Mobile attaquera en justice toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements ». La concurrence a semble-t-il compris le message et entend bien contre-attaquer.

Mise à jour

Challenges rapporte cette fois-ci les détails qui ont motivé l'attaque en justice de Bouygues Télécom à l'encontre de son concurrent, Free Mobile. L'offensé reproche ainsi à Free Mobile d'avoir pris sa place de « jeune opérateur dynamique, novateur et de challenger » sur le marché de la téléphonie mobile à cause des campagnes mettant à l'index ses pratiques. « L'image de Bouygues Telecom en tant qu'opérateur "amical, honnête, digne de confiance et maître de situation" telle qu'elle ressort d'enquête réalisées par des instituts de sondage a été profondément et durablement écornée, par les agissements de Free », ajoute-t-il.

Bouygues attaque donc son concurrent sur le terrain des mots puisqu'il précise que la stratégie de Free a permis de créer une hostilité « aujourd'hui encore très perceptible, en dépit des investissements réalisés par Bouygues Telecom, car les propos dénigrants ont marqué l'opinion publique et sont encore, à ce jour, accessibles et repris sur internet ». Il fait également référence aux propos tenus par Xavier Niel lors de la présentation de ses offres mobiles en janvier dernier et précise que les termes« pigeon, escrocs, voleurs, utilisés par Xavier Niel sont régulièrement repris par les clients hostiles ».

Outre la bataille verbale, Bouygues Télécom explique qu'il a été obligé de rapidement faire face à la grogne de ses propres abonnés. Il a ainsi dû consentir à sa clientèle des gestes commerciaux entraînant un coût supplémentaire de 5 000 000 euros.

Enfin, l'opérateur estime que, en ajoutant les campagnes de communication induites, les gestes commerciaux et les mesures internes, son préjudice subi « ne saurait être inférieur à 98 800 000 euros » .

Version initiale de l'article publié le 11/12/2012 à 18h15
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top