Tunisie : forte hausse des tarifs via Free

01 décembre 2014 à 18h40
0
Les tarifs des communications téléphoniques avec la Tunisie risquent d'augmenter fortement d'ici le début de l'année 2015. Un premier opérateur a déjà annoncé des modifications.

Free Mobile multiplie par cinq mais assume

Free Mobile a alerté vendredi ses abonnés qu'une nouvelle brochure tarifaire entrerait en vigueur le 1er janvier 2015. Celle-ci entrainera un bond du tarif des communications passées depuis la Tunisie :
  • Appels émis depuis la Tunisie vers la Tunisie : de 0,95 à 4,32 euros/min (+455 %)
  • Appels émis depuis la Tunisie vers la France : de 0,95 à 6 euros/min (+632 %)
  • Appels émis depuis la Tunisie vers le reste du monde : de 2,19 à 6,48 euros/min (+296 %)
  • Appels reçus en Tunisie : de 0,45 à 3 euros/min (+667 %)
  • SMS émis depuis la Tunisie : de 0,27 à 1,20 euro/SMS (+444 %)
  • MMS émis depuis la Tunisie : de 1,05 à 7 euros/MMS (+667 %)
  • MMS reçus en Tunisie : de 0,76 à 7 euros/MMS (+921 %)
  • Internet depuis la Tunisie : de 3 à 12 euros/Mo (+400 %)
Free a le mérite d'indiquer les montants avant et après la modification (mais pas les pourcentages d'augmentations), alors que de nombreux opérateurs se contentent d'indiquer les nouveaux tarifs. Il justifie ces augmentations par « la décision des opérateurs tunisiens de relever les prix », sans plus de précision. Notre confrère Freenews indique quant à lui que ces hausses font suite à un investissement de 1,2 milliard d'euros de la Tunisie pour le développement de son réseau de téléphonie mobile et la modernisation de ses infrastructures, qui a entrainé une hausse des contributions des trois opérateurs nationaux et donc une hausse de leurs prix de gros.

Nous ne savons pas en revanche comment Free Mobile a pu maintenir ses prix depuis la France. Les appels restent à 0,49 euro/min vers les fixes comme vers les mobiles, les SMS et MMS à respectivement 0,19 et 1 euro/unité.

0140000007486167-photo-drapeau-tunisie.jpg

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page