L'UFC-Que Choisir pointe du doigt les assurances de téléphones mobiles

18 décembre 2012 à 15h44
0
A l'approche des fêtes de fin d'année, l'UFC-Que Choisir s'est intéressé aux assurances proposées dans les boutiques des opérateurs lors de l'achat d'un téléphone mobile. L'association n'hésite pas à qualifier ce type de démarche « d'imposture » cachant un « bien piètre intérêt ».

Protéger son terminal contre « le vol, la casse et l'oxydation », comme l'expliquent les vendeurs filmés en caméra cachée par l'association, ça a un coût : entre 9 et 14,50 euros par mois à en croire les observations de l'UFC. Un tarif important qui pourrait laisser croire que le mobinaute ne craint rien. Mais il n'en est rien « La présentation de ces assurances, par les vendeurs et les brochures, est au mieux lacunaire, au pire trompeuse : les garanties sont surestimées et les exclusions masquées » explique le rapport publié sur le site de l'association, qui s'est intéressée aux contrats proposés par Orange, SFR et Bouygues, ainsi que des vendeurs de terminaux comme Carrefour, La Poste, la FNAC, LCL et Phone House.



Dans un tableau publié par l'UFC, on constate en effet que la liste détaillée par les vendeurs est très floue : concernant le vol, par exemple, seul un vol caractérisé peut-être couvert par l'assurance. Dans de rares cas, le vol par effraction ou à la tire est pris en compte soit à la base, soit avec un supplément. « Les conditions générales, seul document détaillant les cas réellement couverts, sont, comme le montrent nos caméras cachées, très rarement remises au client avant la signature de contrat ; difficile alors de parler d'un consentement éclairé ! » souligne le rapport.

0258000005620842-photo-ufc-assurances-mobiles.jpg

L'UFC met également en avant des assurances qui « engagent sur la durée » et que le mobinaute ne peut pas comparer à des offres concurrentes, puisque les opérateurs ne proposent qu'une seule assurance chacun. La résiliation est d'autant plus difficile qu'il s'agit de contrat de groupe gérés par des courtiers, et dont le mobinaute n'est que sous-souscripteur : « la loi Châtel qui facilite la résiliation ne s'applique pas » explique le rapport. Un point important qui fait payer à l'assuré une somme conséquente, rapidement en décalage avec la valeur de son terminal, qui baisse rapidement.

Un marché de 432 millions par an

Selon l'UFC-Que Choisir, les clients de ce type d'assurance paieraient chaque année environ 432 millions d'euros, alors que les assurances en elles-mêmes ne reverseraient que 77 millions d'euros. Un ratio de 17,8% très bas en comparaison de ceux des assurances auto et habitation, qui sont d'environ 70%. Outre le fait que peu de litiges sont finalement dédommageables, le fait que les tarifs des assurances pour mobiles soient bien plus élevés que ceux des deux autres catégories pèse énormément dans la balance.

L'association en appelle donc aux pouvoirs publics, pour apporter plus de transparence dans ce type de processus. L'UFC réclame la mise en place d'un droit de rétractation, pour l'heure inexistant, l'application de la loi Châtel aux assurances de groupe, ou encore l'obligation pour le vendeur d'indiquer son niveau de conditionnement sur l'assurance qu'il vend. Et si l'association ne va pas jusqu'à conseiller aux consommateurs de ne pas prendre d'assurance pour leur mobile, elle appelle néanmoins à l« a plus grande vigilance ».

Mise à jour : Bouygues Telecom a rapidement répondu à l'enquête de l'UFC, expliquant que, de son côté, l'assurance pointée du doigt par l'association « n'est plus commercialisée à date ». L'opérateur explique que son offre Garantie échange 24 n'est « engageante que sur les 6 premiers mois » et que « les conditions de résiliation sont explicites ». Du côté des situations prises en charge, « Le vol et la perte par négligence sont couverts dans le cadre de Garantie Echange 24. La perte ne nécessite pas de dépôt de plainte. ». Bouygues Telecom indique également encourager ses assurés de longue date à choisir sa nouvelle offre lors d'un changement de téléphone.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top