Free Mobile : et si le WiMAX n'était pas enterré ?

0
Et si l'arme cachée de Free Mobile se nommait WiMAX. Avec cette technologie, largement sous-exploitée en France, le groupe Iliad détient peut-être la clé d'un réseau internet mobile aussi rapide que la 4G. Le trublion du web serait même en pourparlers avec HTC pour proposer un smartphone exclusif.

L'arrivée de Free Mobile pour début 2012 continue de faire couler beaucoup d'encre. Dernier épisode en date relaté par Le Figaro, l'opérateur pourrait finalement proposer une offre commerciale en WiMAX. Mais qu'est-ce que le WiMAX ? Il s'agit d'un moyen pour envoyer des données en haut débit (hors VOiP), on parle d'un débit théorique de 20 Mb/s, ce qui le rapproche de la norme 4G utilisant la technologie LTE (long term evolution). Si les trois opérateurs mobiles historiques se dirigent naturellement vers la 4G (une évolution logique du parc d'antennes actuel), Free Mobile et le groupe Bolloré ont la particularité de détenir des licences WiMAX couvrant le territoire national. Seul problème, aucune offre commerciale n'est disponible et l'exploitation de ces licences reste à l'état de projet.

Free Mobile dispose de la double casquette, possesseur de licences WiMAX et en lice pour l'achat de fréquences 4G, ce qui pourrait à terme lui donner plus de latitudes dans ses offres commerciales par rapport aux trois opérateur téléphoniques nationaux. On comprend mieux les enjeux en coulisses. Avec près de 2,5 milliards de fréquences 4G mises en vente par l'Etat, l'investissement des opérateurs sera conséquent. Free Mobile pourrait ainsi s'appuyer sur une offre alternative pour convaincre les consommateurs à un tarif plus intéressant. La partie s'annonce complexe car il faudrait ajouter des antennes spécifiques sur le territoire alors que Free avait déjà eu du mal à obtenir l'accord pour 300 antennes classiques à Paris.

En attendant, Free Mobile serait déjà en discussions avancées avec le constructeur HTC qui travaillerait sur un smartphone à même d'exploiter le WiMAX. L'enjeu est d'importance puisque Bruxelles prévoit aussi que les choix techniques sur les réseaux mobiles devront être neutres sans privilégier une licence à une autre (4G ou WiMAX, peu importe donc, tant que le consommateur dispose d'un débit valable partout) dès 2016. Cette stratégie à long terme pourrait bien se révéler gagnante pour Free tout en évitant de saturer un réseau mobile toujours plus engorgé (situation de la 3G aujourd'hui). L'enthousiasme reste néanmoins à tempérer puisqu'il faut rappeler que Free n'a à ce jour aucun usage grand public de la technologie WiMAX et que sa démocratisation en France reste encore au stade expérimental.

0190000002684050-photo-logo-free-mobile.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top