L' Arcep publie les conclusions de l'observatoire des Télécoms

01 juin 2018 à 15h36
0
Le gendarme des Telecoms, l'Arcep vient de rendre ses observations portant sur le marché des communications électroniques au 4ème trimestre 2009. Un point d'étape utile pour connaître l'état du marché français de l'Internet et des services numériques.
00A0000002301234-photo-logo-a-rcep.jpg

Premier constat, plus de 19,7 millions de français sont abonnés à Internet à haut voire très haut débit. Un taux qui continue de grimper de 9,9% par an. Il faut donc croire qu'en 2010, environ 20 millions français sont connectés.

A la loupe, l'étude rapporte que « neuf abonnements internet haut débit sur dix (soit 17,0 millions) sont couplés avec un service de téléphonie sur large bande et un peu moins de la moitié avec un service de télévision. »

Côté finances, les FAI ne semblent pas se porter mal puisque le revenu total des opérateurs a atteint 11,4 milliards d'euros sur le marché français. De même, le nombre d'abonnements téléphoniques continue d'augmenter pour atteindre 41,2 millions (pour 35,491 millions de lignes fixes). Autre précision, 22% des lignes fixes sont partiellement ou totalement dégroupées.

A propos des mobiles, l'Arcep recense pas moins de 61,5 millions d'abonnements en France. Ce secteur a également connu une hausse sensible « imputable aux cartes SIM de type non-voix avec 2,1 millions de clés 3G ». D'ailleurs concernant la 3G, le nombre d'utilisateurs actifs ne cesse d'augmenter puisqu'il est désormais de 16,9 millions soit 5,4 millions d'utilisateurs supplémentaires en un an. La fracture numérique semble donc se résorber... en principe.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook : 48% des parents américains seraient amis avec leurs enfants
Le porno lutte contre le piratage
Yves Riesel :
Christophe Collet :
SanDisk lance une clé USB dédiée à la Xbox 360
Google investit dans la publicité télévisée
Le réseau Ning passera au payant cet été
Numericable mise sur la qualité du très haut débit
Nouvelle version de Foxit Reader plus sécurisée
Le projet Hi-Lite veut imposer la validation formelle pour les sytèmes critiques
Haut de page