L'illimité n'est pas aimé chez UFC-Que Choisir

Olivier Robillart
Publié le 02 juillet 2010 à 18h05
Presque la moitié des utilisateurs de smartphones seraient mécontents de leur connexion 3G. A l'appui d'une enquête de l'UFC-Que Choisir, environ 40 % d'entre eux estiment qu'ils captent mal la 3G dans des zones considérées comme couvertes par les opérateurs. De même, certains opérateurs seraient plus « contestés » que d'autres.
00FA000002323300-photo-logo-operateurs.jpg

L'UFC publie une enquête qui appuie où ça fait mal. Après avoir interrogé des consommateurs, l'association a réalisé son étude entre la mi-mars 2010 et la mi-avril 2010. 2107 bénéficiaires d'une offre et d'un terminal compatibles ont alors répondu. Dans le viseur, les offres « Internet illimité » en 3G depuis un smartphone ou un PC portable (clé 3G).

Côté opérateurs, SFR arrive en dernière position car il recueille 48 % d'avis négatifs. Arrive ensuite Virgin Mobile, (MVNO d'Orange) avec 43 % de satisfaction. Suivent ensuite Bouygues Telecom (40 %) et Orange (35 %). Le débit constaté par les opérateurs est en général de 380 Kbit/s pour un maximum théorique de 7,2 Mbit/s en 3G et 14,4 Mbit/s en 3G+. Pourtant, l'étude rapporte que le débit maximal constaté par les utilisateurs ne dépasserait que très rarement 4000 Kbit/s.

Outre le débat sur la neutralité des réseaux, il semblerait donc que l'écart soit plutôt important entre le débit théorique proposé dans un contrat 3G et la réalité. Pourtant certains opérateurs et notamment Orange ont déjà précisé qu'ils comptaient arrêter de pratiquer des « forfaits illimités ». De toute façon, l'illimité n'existe pas puisque les opérateurs se réservent, en général, le droit de limiter la connexion d'un utilisateur. De même, les newsgroups et autres P2P sont interdits...

Autre point, le rapport de l'UFC-Que Choisir estime que les « opérateurs opèrent une segmentation trop importante de leurs offres ce qui les rend incomparables et incompréhensibles pour les consommateurs. Plus grave encore, ils utilisent un vocabulaire qui induit le consommateur en erreur. » Des efforts devront donc être faits de ce côté-ci.

Reste à connaître la position officielle des géants des Telecoms face à cette critique en règle. Si la mort des forfaits illimités est programmée, les opérateurs devront à l'avenir fournir des informations plus claires et précises à leurs clients...
Olivier Robillart
Par Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.