L'illimité n'est pas aimé chez UFC-Que Choisir

02 juillet 2010 à 18h05
0
Presque la moitié des utilisateurs de smartphones seraient mécontents de leur connexion 3G. A l'appui d'une enquête de l'UFC-Que Choisir, environ 40 % d'entre eux estiment qu'ils captent mal la 3G dans des zones considérées comme couvertes par les opérateurs. De même, certains opérateurs seraient plus « contestés » que d'autres.
00FA000002323300-photo-logo-operateurs.jpg

L'UFC publie une enquête qui appuie où ça fait mal. Après avoir interrogé des consommateurs, l'association a réalisé son étude entre la mi-mars 2010 et la mi-avril 2010. 2107 bénéficiaires d'une offre et d'un terminal compatibles ont alors répondu. Dans le viseur, les offres « Internet illimité » en 3G depuis un smartphone ou un PC portable (clé 3G).

Côté opérateurs, SFR arrive en dernière position car il recueille 48 % d'avis négatifs. Arrive ensuite Virgin Mobile, (MVNO d'Orange) avec 43 % de satisfaction. Suivent ensuite Bouygues Telecom (40 %) et Orange (35 %). Le débit constaté par les opérateurs est en général de 380 Kbit/s pour un maximum théorique de 7,2 Mbit/s en 3G et 14,4 Mbit/s en 3G+. Pourtant, l'étude rapporte que le débit maximal constaté par les utilisateurs ne dépasserait que très rarement 4000 Kbit/s.

Outre le débat sur la neutralité des réseaux, il semblerait donc que l'écart soit plutôt important entre le débit théorique proposé dans un contrat 3G et la réalité. Pourtant certains opérateurs et notamment Orange ont déjà précisé qu'ils comptaient arrêter de pratiquer des « forfaits illimités ». De toute façon, l'illimité n'existe pas puisque les opérateurs se réservent, en général, le droit de limiter la connexion d'un utilisateur. De même, les newsgroups et autres P2P sont interdits...

Autre point, le rapport de l'UFC-Que Choisir estime que les « opérateurs opèrent une segmentation trop importante de leurs offres ce qui les rend incomparables et incompréhensibles pour les consommateurs. Plus grave encore, ils utilisent un vocabulaire qui induit le consommateur en erreur. » Des efforts devront donc être faits de ce côté-ci.

Reste à connaître la position officielle des géants des Telecoms face à cette critique en règle. Si la mort des forfaits illimités est programmée, les opérateurs devront à l'avenir fournir des informations plus claires et précises à leurs clients...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
scroll top