Les meilleurs jeux multijoueurs gratuits pour Windows, Mac et Linux !

0

Dégommez du martien dans un FPS à l'ancienne !

Alien Arena pour Windows et Linux !



0000006403957680-photo-largealien.jpg
Les FPS libres ont connu vers 2006 un boom qui a vu le développement de plusieurs jeux gratuits tels que Cube FPS et Nexuiz. Mélange entre Quake 3 et Unreal Tournament, Alien Arena 2011 est l'un des représentants les plus populaires de cette catégorie, et propose une ambiance fleurant bon la science fiction rétro avec des extra terrestres tout droit sortis de Mars Attacks. Le jeu est basé sur une version optimisée du moteur CRX, et même si ça pourra paraître vieillot, on dispose quand même de multiples effets en temps réel : brouillard, physique, éclairage des pixels en temps réel... Le tout tourne parfaitement sur une machine modeste (Core 2 Duo 2,2 GHz, NVIDIA GT 240). Evidemment, on est loin des derniers FPS commerciaux, mais ce qui compte ici est avant tout le fun, et à ce niveau, Alien Arena 2006 a tout ce qu'il faut. Les armes proposées sont des classiques du genre : mitrailleuse, lance flammes, lance roquettes, bombes, jusqu'au tout puissant et bien nommé "Alien Vaporizer" qui fait exactement ce que son nom indique : ventiler du martien ! Alien Arena inclut des modes de jeu éprouvés comme le deathmatch ou le "capture the flag" mais aussi un mode "all out attack" qui permet de piloter des véhicules ou encore le mode "Deathball" dans lequel le joueur peut gagner 10 frags en ... marquant un but avec une balle. Du bon FPS primaire comme on les aime !

01F4000003957676-photo-dynamic.jpg


Un autre FPS gratuit, au look « cell shading » et au rythme endiablé !

Warsow pour Windows, Mac OS X et Linux !



0000006403957796-photo-capture-d-cran-2011-01-28-19-08-06.jpg
Autre exemple de FPS gratuit, libre et basé sur un gameplay des plus immédiats, Warsow propose une certaine originalité dans son style graphique et dans sa mécanique de jeu. En effet, outre les traditionnels Quake et autre Unreal, une des influences de Warsow est Jet set radio, le jeu de roller déjanté de Sega qui proposait un rendu graphique très "graph" qui collait très bien au concept du jeu (réaliser des graphs sur les murs en échappant à la police) grâce à la technique du "cell shading". Cette influence se retrouve dans le style graphique du jeu : les personnages, les décors et les armes sont ainsi agrémentées de contours noirs très prononcés et de couleurs très vives. Mais ce n'est pas tout puisque le jeu est basé sur les "Trix", des figures spéciales réalisables par une combinaison de touches (rebondir contre les murs, glisser sur les rampes d'escalier ...), ce qui donne au jeu un rythme endiablé.

Autre originalité : Warsow est réalisé en parallèle avec Chasseur de Bots, un e-roman qui mélange littérature et jeu vidéo et qui immerge le joueur dans une expérience totale. Pour le reste, on retrouve l'essentiel d'un FPS multijoueur classique : modes de jeu (deathmatch, capture du drapeau), armes et maps variées ... Le tout avec un côté très arcade qui ne s'embarasse pas de fioritures et qui place le plaisir de jouer entre amis avant tout. Toujours développé, Warsow réussit à rester d'actualité grâce à un style graphique très stylisé qui tient plutôt bien la route. Un autre moyen de fragger gratuitement et à volonté !
0190000000987150-photo.jpg


La guerre entre mascottes du libre est de retour avec WarMUX !

WarMUX (Wormux) pour Windows, Mac et Linux !



0000006403958028-photo-warmux-logo-mikeklo.jpg
Bien qu'actuellement éclipsé par l'excellent Hedgewars, Wormux a longtemps fait figure de référence pour toute une communauté de joueurs. Toutefois cette période creuse émaillée de bogues est bel et bien terminée. En effet, le projet Wormux désormais appelé WarMUX est désormais de retour avec la sortie récente d'une version 11.01. WarMUX permet de corriger la majorité des problèmes connus, apporte de nouveaux modes de jeux, de nouvelles cartes, plus de personnages et le plus important, deux serveurs public pour jouer en ligne, mais aussi la possibilité d'héberger une partie multijoueurs en réseau. Aussi, à l'occasion de ce dossier, Clubic vous propose de redécouvrir cette fameuse adaptation du fameux Worms. Gratuit, libre et disponible sous Windows, Mac et Linux, WarMUX remplace les petits vers animés du titre original par les mascottes phares du monde libre : Firefox le renard, OOo la mouette d'Open office, PHP l'éléphant, Snort le cochon, Spip l'écureuil, Thunderbird le pigeon, Tux le manchot, Wilber la mascotte officielle de Gimp, Workrave le mouton, Beastie le diablotin, Konqi le Dragon KDE, Gnu le Gnou, Nupik le hérisson. Avec l'arrivée de WarMux, on découvre Hexley l'ornithorynque d'OpenDarwin, Postfix la souris du serveur de messagerie, Suse le caméléon de la distribution Linux et Bugzilla l'insecte de Mozilla.

00FA000003958018-photo-warmux-wormux-mikkelo.jpg
Les graphismes des différentes plateformes de combats proposées sont soignés et rafraîchissants, les décors sont surréalistes et destructibles. Vous pourrez bien sûr jouer à tour de rôle sur la même machine. Concernant les parties multijoueurs en réseau, il vous sera enfin possible d'héberger vos propres parties, mais aussi de vous connecter directement à l'un des deux serveurs publics disponibles gratuitement, et ce, sans aucune inscription. Du côté des modalités de jeu, vous pourrez jouer jusqu'à 8 équipes avec jusqu'à 10 personnages chacune, sélectionner une des nombreuses cartes disponibles et enfin paramétrer vos options de jeu comme la durée d'un tout, l'énergie initiale, les dégâts, l'énergie maximale ou encore la gravité.

Du coté des armes vous aurez à votre disposition un arsenal complet d'arguments meurtriers des plus basiques aux plus loufoques : des bazookas, un bombardier, des fusils, des lances flammes, dynamites, mines, grenades et même des GNU explosifs, des TUX volants, enclumes et autres sont de la partie. À la fin d'une bataille sanglante, le dernier survivant sera déclaré vainqueur. Enfin, vous pourrez admirer vos exploits à travers un tableau récapitulatif honorant entre autres le plus violent et le plus précis. À noter du côté des paramètres, il vous sera possible de passer sans problème en mode plein écran, d'augmenter la résolution jusqu'à 1680 x 1050 et de pousser le curseur jusqu'à 60 images affichées par seconde. En attendant plus de nouveautés, cette valeur sûre du monde libre est à redécouvrir de toute urgence !
01F4000003958016-photo-warmux-mikeklo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top