PowerDirector : une version pour tablettes Android et Windows 8

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
06 juin 2014 à 14h38
0
Cyberlink annonce la sortie d'une version mobile de PowerDirector, son logiciel de montage, pour Windows 8 et Android. L'application est disponible gratuitement, mais intègre des achats in-app pour débloquer d'autres fonctionnalités.

Ca n'est pas la première fois que l'éditeur lance une version mobile de PowerDirector, mais cette fois, l'interface se rapproche nettement plus de la version desktop, en version très simplifiée malgré tout. Assez proche de l'esprit de iMovie pour iOS, PowerDirector Mobile permet d'aligner et manipuler des clips sur une seule piste vidéo, et d'appliquer des effets, des transitions et des titres. Une piste audio peut également être ajoutée.

012C000007409971-photo-power-director-mobile.jpg
012C000007409973-photo-power-director-mobile.jpg


Les options d'exportation incluent Facebook et YouTube, ainsi que la version PC de PowerDirector. Cyberlink propose l'application gratuitement, mais certaines fonctionnalités, comme l'export en 1080p, sont visiblement disponibles en achat in-app. PowerDirector Mobile est disponible sur Windows 8.1 (mais pas RT), et Android.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top