Fork MySQL : première version finale pour Drizzle

01 juin 2018 à 15h36
0
Drizzle vient d'annoncer le lancement de sa première version finale. Ce fork de MySQL est disponible depuis hier, et marque l'aboutissement de trois ans de travail pour ses créateurs, d'anciens employés de Sun Microsystems.

Pour situer Drizzle dans le paysage des bases de données, il faut le comparer à MySQL. Pas de surprise, c'est un fork du système de gestion de bases de Sun, racheté par Oracle depuis. On est donc bien dans de la gestion de bases non-relationnelles à partir de requêtes structurées, comme MySQL, mais contrairement aux bases NoSQL (Not-only SQL), très en vogue. Par rapport à MySQL, outre qu'il est totalement indépendant d'Oracle, Drizzle se veut aussi une solution moins lourde.

Annoncée simultanément sur le blog de Drizzle et sur celui de Rackspace, qui a engagé l'équipe pour développer le fork de MySQL, cette version finale est détaillée (et téléchargeable) sur le site de Drizzle.

Drizzle a aussi publié une page pour expliquer les principales différences avec MySQL, que ce soit en terme d'usage, d'installation, d'utilisations, ou d'APIs. Rackspace explique ainsi la vision de Drizzle : « ce sera un système modulaire conscient de l'infrastructure qui l'entoure. Il pourra fonctionner dans des environnements multicoeurs riches en terme de matériel, avec une conception tournée vers un maximum de parallélisme et de performance. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Penetrate, l'application Android anti-Hadopi ?
Clubic Week : l'avenir du web... c'était hier
Piratage : Flock remet les iPendules à l'heure
Revue de Web : Kinect nous tuera tous !
AT&T rachète la division américaine de T-Mobile
Micron RealSSD C400 : sa mise en vente aux US révèle son prix
Les eurodéputés sont déçus par le nouvel accord SWIFT
Les développeurs Android s'inquiètent du plagiat
MSI CX640 : fonction de sauvegarde
Stockage : Dell annonce sa feuille de route
Haut de page