La police de New-York présente une IA capable d'identifier des "schémas criminels"

Mathieu Grumiaux Contributeur
24 mars 2019 à 20h18
0
NYPD

Le système permet de faire lien entre différentes affaires criminelles afin d'obtenir une liste de suspects potentiels. Les défenseurs des libertés civiles s'inquiètent d'une utilisation discriminatoire de cet outil.

La police new-yorkaise a développé un système d'intelligence artificielle permettant d'accélérer et de simplifier le travail d'analyse et de recoupement dans les affaires de vols et de cambriolages.

Un outil d'analyse cherchant des correspondances parmi des milliers d'affaires


Surnommée Patternizr, l'IA analyse différents éléments comme le signalement physique des voleurs, le mode opératoire ou le type de biens dérobés et établit une liste resserrée de suspects potentiels, déjà connus des services de police et ayant participé à des délits similaires. Il s'inspire d'un projet de recherche effectué par une équipe du MIT il y a plusieurs années.

« Traditionnellement, c'est quelque chose qui a été quelque peu difficile pour nous au ministère, parce que les analystes de la criminalité se concentrent sur le poste auquel ils sont affectés », explique Evan Levine, commissaire adjoint de la police de New York. Patternizr pourra lui effectuer ses recherches dans l'intégralité des dossiers criminels en sa possession, sans aucune limite géographique.

La police de New-York utilise l'intelligence artificielle dans près de 600 cas par semaine, avec des résultats très encourageants pour les forces de l'ordre. La NYPD donne pour exemple un vol à l'étalage de perceuses électriques avec l'attaque d'un employé du magasin à l'aide d'une aiguille hypodermique. Le système a pu trouver rapidement une correspondance précise avec un autre larcin, enregistré dans un commissariat éloigné et a permis d'arrêter le coupable.

Les défenseurs des libertés s'inquiète de dérives dans l'utilisation de l'IA


Comme souvent, la puissance d'un tel outil inquiète les associations de défense des libertés individuelles. Ces dernières s'inquiètent de l'utilisation de Patternizr selon des critères raciaux, et d'une dérive discriminatoire.

« L'institution du maintien de l'ordre en Amérique est systématiquement biaisée contre les communautés de couleur » , a déclaré Christopher Dunn, directeur juridique de la New York Civil Liberties Union à Fast Company.

La police de New-York indique que l'IA ne tient pas compte dans ses recherches de l'identité ethnique ou du sexe des suspects mais les associations l'exhorte à faire preuve d'une totale transparence et de permettre à des chercheurs indépendants de vérifier ces systèmes et l'utilisation qui en est faite.
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top