Insolite : au Japon, un robot humanoïde exerce le métier de plaquiste

Matthieu Legouge Contributeur
02 octobre 2018 à 18h52
0
robot aist hrp5p

Avez-vous des travaux de prévus chez vous dans les prochains mois ? Si c'est le cas, vous n'aurez peut-être bientôt plus besoin de faire appel à une entreprise de BTP grâce à ce robot japonais qu'on croirait tout droit sorti d'une série de science-fiction.

HRP-5P : le robot humanoïde plaquiste


La Japan Advanced Industrial Science and Technology, que nous appellerons AIST pour plus de simplicité, vient de présenter, le 27 septembre, cet élégant robot humanoïde tout teinté de noir. HRP-5P, c'est son nom, a été créé par les chercheurs de l'AIST en vue de répondre à une probable pénurie de main-d'œuvre sur les chantiers de construction. Bien que le robot ne soit pas encore tout à fait prêt à travailler sur ce genre de chantier, il est déjà capable (comme le montre la vidéo ci-dessous) de poser une cloison sèche ou de monter un meuble ! Équipé d'une technologie de détection d'objet, le robot commence en cartographiant son environnement à l'aide de son IA pour ensuite exécuter les tâches qui lui ont été assignées.



Selon une étude réalisée par l'Université d'Oxford en 2013, le métier de plaquiste est un de ceux qui ont le plus de chance de se voir remplacés par des robots ces prochaines années !

Et vous, que pensez-vous de l'automatisation des tâches dans le secteur du bâtiment ?
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
scroll top