L'impression 3D à la rescousse de la recherche contre le cancer

01 juin 2018 à 15h36
0
Des chercheurs de l'université Drexel, aux Etats-Unis, ont trouvé un moyen de réaliser des cultures de tumeurs cancéreuses plus réalistes à l'aide de l'impression 3D. Un procédé qui pourrait grandement améliorer la recherche.

00FA000007331422-photo-tumeur-impression-3d.jpg
Jusque-là réalisée au sein de boîtes de Pétri, la culture de cellules cancéreuses destinée à la recherche médicale pourrait prendre un nouveau tournant grâce à l'impression 3D. Une équipe de chercheurs américains a en effet trouvé le moyen de créer des tumeurs sphériques, plus proches de celles qui infectent les malades, à l'aide d'une imprimante 3D.

Les enjeux d'une telle découverte sont importants : en effet, la culture de cellules en laboratoire, « à plat » dans une boîte de Pétri, peut se révéler trop limitée quand il s'agit de tester des médicaments. La raison à cela résulte dans la nature réelle d'une tumeur, qui se présente, elle, en trois dimensions. De fait, réaliser des cultures en 3D permet d'obtenir un rendu, et donc des résultats, plus proches de la réalité.

L'équipe du professeur Wei Sun, à l'origine de la découverte, utilise un mélange de cellules cancéreuses du col utérin et une substance d'hydrogel Les deux éléments, combinés au sein d'une imprimante 3D conçue pour la recherche médicale, permettent de réaliser un modèle de tumeur destiné à l'étude de son développement et des traitements associés. « C'est la première fois que nous parvenir à concevoir in vitro une tumeur vivante en 3D grâce à la technologie d'impression. Cela peut ouvrir de nouvelles perspectives en matière de recherche sur le cancer et sur les moyens de lutter contre les différentes maladies » explique le scientifique.

L'équipe du professeur Sun a testé un traitement contre le cancer sur une tumeur créée en 3D, et a obtenu un résultat nettement moins probant que lors des tests réalisés sur des cultures traditionnelles. Un constat qui permet de souligner que ces dernières affichent des résultats contrastés en raison de leur nature peu réaliste. En somme, en utilisant des tumeurs vivantes en 3D dans les laboratoires, les chercheurs pourraient réaliser des tests plus précis et obtenir des résultats plus proches d'une application réelle d'un traitement sur un malade.

Mais l'initiative a encore du chemin à faire avant d'être parfaitement viable et utile. Les chercheurs travaillent actuellement à l'affinement du procédé dans le but de créer des tumeurs encore plus proches de celles qui se développent dans le corps humain. Une démarche qui passera notamment par l'impression de tissus et vaisseaux semblables à ceux de l'homme, sur lesquelles les tumeurs seront fixées pour permettre un développement réaliste. L'impression 3D a de beaux jours devant elle au sein des laboratoires de recherche.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung reste fort mais baisse de régime au premier trimestre
Le gestionnaire de tâches IFTTT s'invite sur Android
PayTop s'attaque aux coûteux transferts d'argent vers l'étranger
Smartphone : Bruxelles veut en finir avec les disputes de brevets
Rovio, l’éditeur d’Angry Birds, voit ses bénéfices chuter
Sony : le lecteur Ultra HD 4K arrive en Europe, et à maturité (màj)
Microsoft Research : un clavier mécanique avec reconnaissance de mouvements
Orange, encore pénalisé par le mobile, accélère sur la fibre
AMD Beema et Mullins : des puces mobiles prenant en compte la température externe
Microsoft et Yahoo dévoilent leurs plans en matière de programmes TV originaux
Haut de page