L'assistant vocal Google Home aura aussi son mode Incognito

02 juin 2016 à 17h32
0
A l'occasion de la conférence Code, le PDG de Google, Sundar Pichai, a élaboré un peu plus son Google Home, son prochain assistant vocal pour la maison.

Google entend concurrencer Amazon au sein des foyers et lors de la conférence I/O la firme californienne a annoncé Google Home, une sorte de boitier permettant de répondre aux requêtes vocales, de retourner les informations du quotidien et pouvant s'interfacer avec diverses appareils, tels que Chromecast.

Google Home dispose d'algorithmes d'intelligence artificielle et chacune des requêtes sera envoyée vers le serveur de la firme pour être traitée. La société se constituera-t-elle une énorme base de données de toutes les conversations personnelles ? Si cela pourra ressembler à un roman de George Orwell, le PDG tente de rassurer les futurs consommateurs.


Sundar Pichai affirme effectivement qu'à l'instar de Chrome ou de la prochaine messagerie Allo, Google Home disposera de son propre mode Incognito. Lorsque ce dernier sera activé, l'appareil ne conservera pas un historique des requêtes. Evidemment, comme à chaque fois, on imagine qu'il y aura un compromis. En l'occurrence, l'algorithme ne sera pas en mesure de prendre en compte les demandes passées pour mieux interpréter les nouvelles. L'assistant ne s'optimisera donc pas au fil du temps.

Par ailleurs, Google Home embarquera un mode off-the-record permettant à l'utilisateur de passer de précédentes requêtes en mode confidentiel.

035C000008461132-photo-google-home-ban.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top