Ceatec : Panasonic montre le D-IMager pour la manipulation d'objets 3D

le 06 octobre 2010 à 07h31
0
012C000003616250-photo-d-imager.jpg
Déjà en vente dans le monde, mais difficile à apercevoir, le D-IMager de Panasonic était bien présent sur un stand du Ceatec, à Chiba, dans la banlieue tokyoïte. Ce type de capteur de mouvements, basé sur l'optique, effectue un traitement télémétrique de l'image pour la manipulation d'objets virtuels en 3D.

Visant le marché du divertissement non-domestique, le multimédia immersif ou encore les applications de commande gestuelle, Panasonic met surtout en avant les jeux vidéos sur son stand. Une stratégie qui rappelle que le Kinect n'est pas sorti il y a très longtemps...

Sur le stand du Ceatec, donc, on retrouve une aimable hôtesse qui semble en train de faire de l'aérobic devant ce qui semble être une carte de navigation en perspective. Le simulateur de vol réagit entièrement aux mouvements de l'hôtesse. « Regardez, » harangue-t-elle la foule. « Je tourne le bras un peu à droite, ça va à droite, je reviens à gauche, ça va à gauche. Je monte, ça monte et si je descend... » « Ca descend, » répond le public, décidément perspicace, dans un murmure.

Autre application, autre univers. Un ballon de football apparaît à l'écran. Autre exercice de pseudo-aérobic. Deux bras tendus, essuyage d'un tableau inexistant vers la droite. Le ballon tourne sur lui-même dans le bon sens. Idem vers la gauche. Un mouvement de brasse, et il grossit. L'hôtesse ferme les bras : le voilà réduit à la taille d'une balle de golf. D'autres applications permettent de voir un bonhomme, mu par les déplacements de l'hôtesse.

0190000003616252-photo-d-imager.jpg


La reconnaissance en 3D détecte des mouvements multiples dans un angle de 60 degrés horizontalement, et à une vitesse de 30 images par seconde. Apparemment suffisant pour assurer une reconnaissance relativement fiable et fluide. Sans laser, le boîtier est composé de LED proche de l'infra-rouge, qui diffusent une lumière invisible à l'oeil nu. Celle-ci se réfléchit sur les objets, et revient frapper les capteurs CCD.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Ceatec Logiciel
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
Télescope : ce qu’il faut savoir pour débuter et choisir un modèle
42 pays adoptent des normes pour une IA plus
Pourquoi installer un antivirus ou une suite de sécurité pour Mac ?
scroll top