Microsoft teste la réalité augmentée pour des visioconférences plus immersives

19 janvier 2016 à 12h14
0
A l'avenir les conversations vidéo sur Skype pourraient prendre une nouvelle dimension en présentant directement son interlocuteur face à soi, dans la même pièce.

Les ingénieurs de Microsoft Research planchent sur un projet baptisé Room2Room. L'objectif : retrouver le naturel des conversations lorsque la personne est face à soi, et non pas sur un simple écran d'ordinateur ou de smartphone.

Pour ce faire, les chercheurs ont fait usage des caméra Kinect et de leurs capteurs de profondeur couplés à un projecteur pour capturer une image de son interlocuteur en 3D dans un pièce et projeter une version à taille réelle du participant dans une autre pièce où se trouve une personne réelle.

Room2Room se base sur un autre projet de Microsoft Research présenté en 2014 et baptisé RoomAlive. Ce dernier permet de transformer une pièce en un espace de jeu immersif, à base de projections sur les murs et d'interaction avec des objets en réalité augmentée. Ce dispositif repose sur 6 vidéoprojecteurs et autant de capteurs Kinect pour réaliser les projections au sol et sur les murs, après avoir cartographié entièrement la pièce pour définir l'espace et les différents meubles et objets à prendre en considération.

08314672-photo-room2room.jpg


A l'heure actuelle, le projet est encore perfectible. Dans un communiqué, le MIT Technology Review explique que la qualité de la projection n'est pas en haute définition. Il est alors difficile d'interpréter avec exactitude le regard de la personne dont l'image est projetée. On imagine toutefois qu'à terme ces diverses expériences devrait permettre d'améliorer les vidéo-conférences.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top