🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

L'Europe plancherait sur un système d'arrêt à distance pour les voitures

01 juin 2018 à 15h36
0
L'Union européenne travaillerait actuellement sur un dispositif d'arrêt à distance des voitures, qui permettrait à la police de stopper les véhicules volés via un poste de contrôle.

00FA000006630192-photo-voiture.jpg
Présenté comme un « plan secret » de l'UE par le site britannique The Telegraph, le dispositif d'arrêt à distance des voitures serait évoqué dans des « documents confidentiels d'un comité d'officiers de police supérieurs de l'Union européenne. » La mesure serait étudiée dans le cadre de « larges mesures de surveillance et d'application de la loi. »

« Le projet consiste en une solution technologique qui pourrait être intégrée à toutes les voitures disponibles sur le marché européen » explique le média, citant l'un des fameux documents. Concrètement, le système permettrait, en cas de vol du véhicule, de réduire l'alimentation du moteur en carburant pour ralentir la voiture, pour ensuite couper le contact. L'UE envisagerait de mettre en place un tel système dans les véhicules vendus en Europe d'ici à la fin de la décennie, avec un plan de développement de 6 ans.

Ce projet serait l'un des points centraux du ENLETS (pour European Network of Law Enforcement Technology Services) qui vise à renforcer la coopération policière au sein de l'union européenne. Selon ses partisans, ce système de blocage d'une voiture volée ou engagée dans une course-poursuite permettrait de faciliter les arrestations et minimiser la prise de risque. Cependant, de nombreuses questions se posent tout de même en matière de sécurité : « Je serais curieux de savoir quelle serait la responsabilité de l'Etat si l'un de ces dispositifs arrête une voiture sur une autoroute alors qu'elle était devant un camion, entraînant la mort d'un passager » s'est interrogé David Davis, un député britannique. « Il serait temps que les législateurs se rendent compte que la technologie n'est pas quelque chose de magique et qu'il s'agit d'un domaine faillible, avec des échecs et des préjudices réels » a-t-il ajouté.

Bien qu'encore dans les cartons de l'Europe, le projet fait déjà couler de l'encre et on imagine qu'il faudra encore de nombreuses années de travail avant qu'un tel système puisse être intégrés aux véhicules automobiles. Il faudra notamment, outre les questions de sécurité, passer le cap des autorités de protection de la vie privée.

Pour aller plus loin
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Cruauté sur un chat : l'auteur de la vidéo arrêté et bientôt jugé
Bouygues et SFR détaillent leur mutualisation : relais, fréquences, emploi…
Archos compte produire des terminaux Windows Phone
Diversifier ses bannières display offrirait de meilleurs résultats
TNT et Blu-ray 4K : les technologies sont prêtes, les standards approchent
Torvalds salue le travail logiciel de NVIDIA
Malgré la fin imminente de son support, Windows XP gagne encore du terrain
Les ventes de tablettes se sont essoufflées l'année dernière
Numericable : un forfait mobile 4G gratuit pendant un an avec l'offre fibre
Les données de 800 000 clients d'Orange piratées
Haut de page