Motorola dépose le brevet d'un microphone en forme de tatouage électronique

12 novembre 2013 à 11h17
0
Un nouveau brevet déposé la semaine dernière par Motorola Mobility, qui appartient à Google, imagine un tatouage électronique situé sur la gorge d'une personne, et capable de se connecter en Bluetooth pour communiquer avec un terminal mobile.

00FA000006830830-photo-google-motorola-tatouage.jpg
Le kit main libre sera-t-il bientôt désuet ? Difficile à dire aujourd'hui, mais Motorola Mobility s'interroge malgré tout sur un remplaçant potentiel des plus curieux : un tatouage électronique. Ce dernier, tatoué sur la gorge d'un utilisateur, intégrerait un microphone capable de communiquer en Bluetooth, en NFC ou avec d'autres moyens de communication à courte portée. Les smartphones, les tablettes, les ordinateurs ou encore les consoles portables pourraient être concernés.

Situé sur la gorge, un tel microphone permettrait d'offrir un meilleur son durant les communications, en réduisant les bruits ambiants, mais ce n'est pas tout : le tatouage pourrait également intégrer un détecteur galvanique, qui permettrait d'interpréter les réponses de son porteur pour savoir s'il dit la vérité. Enfin, il pourrait également être possible de contrôler une interface utilisateur à l'aide de ce système.

Si un tel système semble tout droit sorti d'un récit de science-fiction, Patrick Moorhead, un analyste de Moor Insights & Strategy, souligne que l'armée utilise déjà des microphones de gorge pour rendre rendre les communications plus claires. Reste à savoir si une telle démarche serait adoptée par le grand public si elle était proposée par une entreprise comme Motorola Mobility.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top