Médecine : un bistouri intelligent capable de détecter des tumeurs

Un chercheur londonien a mis au point un bistouri intelligent capable de détecter immédiatement si une tumeur prélevée durant une opération est maligne. Un appareil qui pourrait grandement aider lors d'opérations complexes.

00FA000006142076-photo-iknife.jpg
Développé par Zoltan Takats de l'Imperial College de Londres, ce bistouri, qui porte le nom d'iKnife, pourrait réduire la durée des opérations d'ablations de tumeurs. A l'heure actuelle, les chirurgiens doivent enlever la tumeur, puis l'envoyer à un laboratoire, qui analyse immédiatement le tissu pour savoir si la protubérance est bénigne ou maligne. La procédure dure une trentaine de minutes, durant laquelle l'opération est suspendue.

Avec l'iKnife, le passage au laboratoire n'apparait plus comme nécessaire, car le bistouri est lui-même capable de faire l'analyse. Basé sur le principe de l'électrochirurgie, l'appareil chauffe les tissus lors des incisions, pour cautériser immédiatement et limiter la perte de sang. Le précédé créé une fumée chargée d'indicateurs biologiques, et c'est cette fumée que l'iKnife analyse, à l'aide d'un spectromètre de masse auquel il est relié.

Il faut environ 3 secondes au bistouri pour déterminer si le tissu est sain ou cancéreux : un gain de temps considérable si on compare la démarche à la procédure « traditionnelle ». L'iKnife « peut améliorer les diagnostics sur les tumeurs et influencer la prise de décision en cours d'opération, pour améliorer au final les résultats dans le domaine oncologique » explique l'étude publiée dans le magazine américain Science Translational Medicine. Le bistouri a été testé sur 91 patients, avec succès, puisque les analyses se sont révélées fiables à chaque fois.

Selon ses créateurs, l'iKnife pourrait d'ores et déjà faire son entrée dans les salles d'opérations. « Dans la chirurgie du cancer, vous voulez prendre le moins de tissu possible, mais vous devez vous assurer que vous retirez tout le cancer » commente Ara Darzi, professeur de chirurgie et co-auteur de l'étude. « Il y a réellement besoin d'une technologie qui pourrait aider le chirurgien. Notre étude démonte que l'iKnife a le potentiel pour le faire, et l'impact sur la chirurgie du cancer pourrait être énorme » assure-t-il.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page