Un nouveau type de verre anti-reflet présenté au Japon

28 octobre 2011 à 15h12
0
00FA000004708560-photo-neg-verre-invisible.jpg
Nippon Electronic Glass vient de présenter un nouveau substrat de verre baptisé « verre invisible ». Sa particularité est de réduire considérablement les reflets de la lumière sur sa surface, et d'offrir ainsi une bien meilleure visibilité. Prochainement dans les écrans ?

Même s'il est difficilement perceptible sur cette photographie, ce substrat est pourtant bien présent à droite du cliché. La différence avec la plaque de verre standard située à gauche, c'est que le substrat de Nippon Electronic Glass ne réfléchit presque pas la lumière en raison de la présence de deux films antireflets installés à l'avant et à l'arrière de la plaque. A titre de comparaison, une plaque de verre normale laisse en moyenne passer 92% de la lumière, et en reflète 8%. L'alternative de la firme japonaise n'en reflète de son côté que 0,5%.

Présenté à l'occasion du salon FPD International de Yokohama, ce verre n'en est encore qu'au stade de prototype, et NEG n'a pas donné beaucoup de détail sur la technologie concrètement utilisée. Reste qu'il pourrait, à terme, être proposé dans les moniteurs, tablettes et autres ordinateurs portables qui souffrent souvent de problèmes de reflets.

01F4000004708562-photo-neg-verre-invisible.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

NVIDIA : les nouvelles 30HX & 40HX dédiées au cryptominage reposent sur l'architecture Turing
Intel : le Core i7-11700K
The Handmaid's Tale saison 4 a enfin une date de sortie et un trailer
Soldes Bitdefender : achats en ligne sans risque à -69%
Google TV aura un mode basique sans son Assistant et sans applications
Meilleur forfait mobile : le comparatif de février 2021
Avis B&You : que valent les forfaits mobiles B&You sans engagement ?
Subnautica: Below Zero : le jeu est fini, nouvelle plongée le 14 mai
AL1 : une nouvelle trottinette électrique (abordable) signée… Lamborghini !
Test Ghosts’n Goblins Resurrection : entre nostalgie, difficulté, rage et déception
Haut de page