Tablettes Surface le 26 octobre : Microsoft admet un risque vis à vis des OEM

30 juillet 2012 à 16h31
0
Microsoft a confirmé vendredi que les premières tablettes Surface seraient bien commercialisées à partir du 26 octobre prochain, date de lancement de Windows 8. L'éditeur admet dans le même temps que cette initiative est susceptible de peser sur ses partenaires OEM.

Dans son rapport annuel adressé au gendarme de la bourse américain, Microsoft confirme que les premières tablettes vendues sous sa propre marque seront bien lancées à partir du 26 octobre prochain, soit à la disponibilité générale de Windows 8.

« La prochaine version de notre système d'exploitation, Windows 8, sera disponible le 26 octobre 2012. À cette date, nous débuterons la commercialisation de Surface, une série de terminaux conçus et fabriqués par Microsoft », y indique l'éditeur.

Il avait précédemment indiqué que les tablettes Surface Windows RT (équipées d'un processeur ARM), seraient disponibles aux alentours de la date de sortie de Windows 8. Les modèles x86 sont quant à eux censés arriver 90 jours après, soit aux environs de la fin janvier 2013.

Plus loin dans son rapport, Microsoft souligne le facteur de risque que pourrait représenter ce premier essai de tablettes commercialisées sous ses propres couleurs. « Nos appareils Surface concurrenceront les produits développés par nos partenaires OEM, ce qui pourrait affecter leur engagement vis à vis de notre plateforme », écrit ainsi l'éditeur à la section « Risques ».

0190000005248244-photo-microsoft-surface-windows-8.jpg

C'est en effet la première fois que Microsoft développe et distribue sous ses propres couleurs un équipement assimilable à un ordinateur, marché qu'il laissait jusqu'ici entièrement aux mains des spécialistes du secteur. Afin de lever toute ambiguïté, il a rappelé à plusieurs reprises depuis leur annonce que les tablettes Surface ne constituaient finalement que des designs de référence à destination de l'industrie.

En dépit des propos rassurants tenus notamment par Steve Ballmer, le risque d'un impact négatif auprès des partenaires ne semble donc pas tout à fait exclu pour les têtes pensantes de Redmond, qui rappellent dans ce même document que 75% des ventes de Windows sont effectuées par le biais des OEM.

Le vrai danger se joue toutefois sur un tableau bien plus large... « Nous tirons une part substantielle de nos revenus des licences Windows sur les ordinateurs personnels. La prolifération des terminaux et des formats alternatifs, particulièrement les appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes, crée de nouveaux défis avec des plateformes logicielles concurrentes. Ces appareils (nous) concurrencent sur de multiples tableaux tels que le prix ou l'utilité perçue de la plateforme et du terminal. Les utilisateurs sont susceptibles de se tourner de plus en plus souvent vers ces terminaux pour exécuter certaines fonctions qu'ils auraient confié à un ordinateur personnel par le passé », écrit Microsoft.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top