Samsung objet d'une plainte en Russie au sujet du nom « Galaxy »

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000004473564-photo-tablette-samsung-galaxy-tab-8-9-16go-wi-fi-blanc.jpg
Les smartphones et tablettes Galaxy de Samsung sont encore attaqués, cette fois par une société russe et pour une toute autre raison que pour une violation de brevets au sein des appareils. L'élément en cause est le nom « Galaxy », qui a déjà été déposé dans le pays par la société Simbirsk-Crown pour des appareils domestiques, rapporte moconews.net.

Il s'en est fallu de deux mois seulement : selon le quotidien financier russe Vedomosti, Simbirsk-Crown a déposé en mai dernier en Russie la marque Galaxy, qui couvre les catégories de produits 7 à 11 ainsi que 21. Samsung a, pour sa part, déposé les marques Galaxy Tab et Galaxy S en juillet de cette année, dans la catégorie 9, qui inclut les terminaux mobiles aussi bien que les autres appareils électriques. Simbirsk-Crown dit vendre depuis deux ans ses appareils, qui lui rapporteraient un revenu de plusieurs cinquantaines de millions de roubles chaque année (soit plusieurs millions d'euros). Cette plainte peut paraître fantaisiste ; néanmoins, Sergei Zuykov, l'avocat de Simbirsk-Crown, a expliqué au journal russe que l'utilisation du nom « Galaxy » par Samsung en Russie constituait une violation du code civil russe numéro 1484, qui établit le droit exclusif à une marque déposée. Précisons que cette plainte intervient alors que Samsung débute la commercialisation de sa dernière tablette, la Galaxy Tab 10.1, dans le pays.

Selon Vladimir Biryulin, le représentant légal de Samsung en Russie, la société coréenne estime être dans son bon droit, rapporte moconews d'après Vedomosti. Selon M. Biryulin, le même nom de marque peut en effet être déposé pour la même catégorie de produits à condition que les éléments qu'ils désignent ne puissent être confondus. Il semblerait donc que la firme coréenne n'ait pas trop de souci à se faire, un appareil domestique pouvant difficilement être pris pour un smartphone ou une tablette tactile... Néanmoins, le fait que Samsung fabrique également des appareils électro-ménagers constitue un risque. Et un risque non négligeable puisque la société russe demande des dommages et intérêts de pas moins de 90 millions de dollars. Plusieurs revendeurs de Samsung sont également concernés par la plainte, Simbirsk-Crown leur demandant à chacun 3,47 millions de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'introduction en bourse de Zynga repoussée à novembre
Windows 8 : l'explorateur adoptera une interface
Un forum de Nokia subit un hack et perd des données
iTunes Match : le streaming par Apple en bêta
Sortie du marché PC : HP tranchera avant la fin de l'année
Les e-books et les tablettes, de plus en plus populaires
TomTom connecte ses GPS à Twitter et aux recommandations sociales
Insolite : une caméra à la place de l'oeil. Deus Ex (presque) en vrai !
Bons plans beauté : Balinea lève 1,5 million d'euros
Facebook : photos plus grandes et visionneuse améliorée
Haut de page