Android 3.0 : Honeycomb se dévoile en live

02 février 2011 à 18h53
0
015E000003969324-photo-honeycomb.jpg
Google invite à partir de ce soir à un événement web entièrement consacré à Android 3.0, la version tablette de son système d'exploitation nomade. Simple fork d'Android ou OS entièrement pensé pour les tablettes... Honeycomb a été l'un des grands absents du CES. Son ombre planait sur une bonne partie des tablettes, mais de démonstration, point. Seules quelques vidéos tournaient ça et là, mais pas de quoi faire une prise en main. Google a-t-il trop fait attendre, au risque de décevoir l'enthousiasme, ou Honeycomb sera-t-il un vrai game-changer ? Réponse à partir de 19h. La conférence Google est disponible en direct sur la page Youtube d'Android, et Clubic en retranscrira les grandes lignes au fur et à mesure.

Et pour cette première présentation de Honeycomb, c'est la Motorola Xoom qui est à l'honneur. Elle servira de tablette de démonstration pour la soirée. Google montrera ensuite quelques fonctionnalités de son Market. Avec Honeycomb, les développeurs Android ont voulu mettre à profit l'écosystème open-source de leur système d'exploitation. Le présentateur prévient de suite : tout est fait POUR les tablettes.

Android 3.0 Honeycomb
012C000003969630-photo-android-3-0-honeycomb.jpg
La navigation, d'abord, a été repensée, avec le bouton home, le bouton de retour, mais aussi un bouton dédié entièrement au multitâche. En bas à droite, les notifications et l'heure. L'écran d'accueil a été pensé pour être basé sur les applications. Pour le présentateur, cet écran est pensé pour être une plateforme de développement. Ce qu'il veut dire, c'est que les widgets peuvent être aidés par des flux de données. Vidéos Youtube en carrousel, ebooks, emails... Le concept de flux de données est au coeur des widgets intégrés par défaut à Honeycomb.

Le système de notifications a également été repensé. Moins intrusif que sur smartphones, il permet de donner des informations contextualisées : un message viendra avec la photo du contact, etc. Puisque la notification se fait en bas à droite de l'écran, il est possible de simplement l'ignorer sans s'interrompre dans ses activités. Une gestion des applications est également présente dans le système : une tape sur l'icône du lecteur musical fait apparaître une pop-up pour passer à la chanson suivante.

Sur les applications, les développeurs ont mis sur pied un guide de développement qui doit assurer une parfaite compatibilité sans configuration lorsqu'il est suivi par les développeurs. Cela permet aux applications de prendre en charge facilement les possibilités du multitouche et des autres fonctionnalités de la tablette. Dans le framework de Honeycomb, de nouveaux outils font ainsi leur apparition. Sur Gmail par exemple, qui a été entièrement repensé au niveau de l'ergonomie, on trouve ces "fragments". Autre outil, le drag n' drop. Présent sur Gmail, il fait en fait partie de Honeycomb, et pourra être utilisé facilement dans d'autres applications.

01F4000003969634-photo-android-3-0-honeycomb.jpg


Un petit mot sur les performances : les développeurs d'Android ont travaillé pour les améliorer à tous les niveaux. Les graphiques, 2D et 3D, ont notamment fait l'objet d'une attention particulière, avec la prise en charge de l'accélération matérielle. Cela va permettre aux développeurs d'applications tierces d'utiliser des transitions similaires à celles présentes entre les différents bureaux de l'écran d'accueil. Le passage à l'écran de multitâche est également faisable.

00FA000003969640-photo-android-3-0-honeycomb.jpg
Pour les graphiques 3D interactifs, Google a mis au point un nouveau moteur graphique. La démonstration de RenderScript est assez visuelle sur le défilement en carrousel des vidéos Youtube, ou des livres électroniques. Google Maps est également extrêmement fluide, avec une prise en charge des déplacements sur une image 2D ou 3D. Au passage, Google Body,«  le Google Maps de l'anatomie, » fait son apparition. Les niveaux de zoom sont assez impressionnants, bien que l'utilité réelle de l'application reste assez obscure. Pour montrer toutes les capacités du moteur de rendu 3D, le représentant d'un développeur de jeux vidéos vient montrer Monster Madness, un jeu en 3D qui semble de fait assez fluide et performant.

Enfin, la démonstration s'oriente sur les nouveaux médias. Une nouvelle application Caméra a été développée. Une molette virtuelle, du type de celles qu'on retrouve en physique sur les appareils photo reflex, est présente à droite d'un écran ressemblant à la dalle LCD des mêmes appareils. Autre fonctionnalité : le chat vidéo. Le présentateur apprend à ses dépends qu'il vaut mieux être connecté à son compte... Et qu'il faut demander à ses contacts de se connecter lorsqu'il veut faire une présentation en direct de son application.

012C000003969660-photo-android-3-0-honeycomb.jpg
012C000003969662-photo-android-3-0-honeycomb.jpg


Et face aux annonces du jour sur iPad - notamment l'application The Daily de News Corp. - le présentateur fait place à un représentant de CNN. Une application a été développée par le média spécialement pour les tablettes Honeycomb. Présentation compacte, transitions au passage d'un écran à l'autre ou à l'ouverture d'un article, intégration d'audio, de photos, et de vidéo en direct... CNN dévoile également iReport, une communauté autour de l'actualité, et désormais disponible sur tablette Android 3.0.

01F4000003969664-photo-android-3-0-honeycomb.jpg


Android Market
Passons à l'Android Market. Un Web Store fait son apparition. Il va permettre d'aller sur le Market via le navigateur web, naviguer et découvrir les applications, puis les acheter directement depuis le navigateur. Déjà disponible, ce magasin est donc accessible depuis n'importe quel ordinateur. A l'heure où nous écrivons, un message d'erreur vient systématiquement sanctionner une requête invalide lors de l'achat d'une application. Une fois l'application achetée, une notification apparaît sur le téléphone Android du présentateur, et l'application est déjà en train de s'installer. A terme, cela devrait permettre de libérer tous les appareils qui n'ont pas accès à l'application Market d'Android.

012C000003969698-photo-android-3-0-honeycomb.jpg
Le Market permet une intégration poussée avec les outils de promotion (notamment Youtube) des applications, ou avec les réseaux sociaux de l'utilisateur (un exemple est donné sur Twitter). Sur le site de micro-blogging, le lien généré par le Market permet d'aller directement sur celui-ci. Un clic depuis le Nexus du Monsieur, et le navigateur reconnait automatiquement un lien vers le Market. Pas bête, il ouvre l'application automatiquement sur la page de l'application.

La navigation sur le Market a été repensée, et semble à première vue bien moins déroutante qu'auparavant. Le présentateur confirme que le Market est dès à présent disponible sur le web. Il ne précise rien quant aux Européens victimes d'une erreur à l'identification. Les prix ont également été repensés, avec une prise en charge plus claire des différentes monnaies. Les développeurs vont pouvoir choisir le prix dans les différentes monnaies disponibles, au fur et à mesure de leur intégration. Enfin, il annonce la prise en charge du paiement au sein des applications.

01F4000003969732-photo-android-3-0-honeycomb.jpg


La documentation pour les développeurs au sujet des achats au sein des applications sera disponible dans la journée aux Etats-Unis (cette nuit pour la France). Il semblerait que la présentation touche à sa fin, mais Lady Killer (le même qui était injoignable en chat vidéo une demi-heure avant) appelle à cet instant. Un "one more thing" à la sauce Google ? Non, finalement, ce sera un simple caméo du rappeur, et la présentation est terminée. On devrait voir fleurir des prises en main sur les sites américains d'ici quelques jours - une démonstration est organisée à la fin de la conférence - et on devrait sans doute en savoir beaucoup plus à l'occasion du Mobile World Congress, qui débutera dans une dizaine de jours à Barcelone.

0258000003969746-photo-honeycomb-fin.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top