Geeksphone envisagerait d'adopter Ubuntu Touch et Sailfish OS

le 17 mars 2014 à 10h41
0
Le constructeur Geeksphone parie sur la diversité et après avoir été le premier à adopter Firefox OS, les regards se tournent désormais vers Sailfish OS et Ubuntu Touch.

La société espagnole Geeksphone se distingue à plusieurs niveaux sur le marché du smartphone. L'année dernière, elle fut la première à opter pour FIrefox OS avec son Keon et son Peak. Elle est également à l'origine du Blackphone, ce smartphone anti-NSA ultra sécurisé et doté de PrivatOS. Enfin, avec son Revolution, elle introduit le smartphone multiOS avec au choix : Android ou Firefox OS.

Doté d'une dalle de 4,7 pouces et de 4 Go de stockage, le Geeksphone Revolution est propulsé par un Atom Z2560 cadencé à 1,6 GHz et épaulé par 1 Go de mémoire vive. Ce terminal pourrait être proposé avec d'autres systèmes mobiles. En effet, selon Digital Trends, la société serait déjà en discussion avec Canonical et Jolla.

A terme, le Geeksphone pourrait ainsi proposer un terminal de référence et permettre l'installation d'Android, Firefox OS, Sailfish OS ou Ubuntu Touch. Reste à savoir quand ces accords se concrétiseront. Pour mémoire, Canonical a signé avec les fabricants Meizu et BQ tandis que Jolla entend élargir la commercialisation de son premier smartphone équipé de Sailfish tout en concevant une ROM à installer sur les terminaux dotés d'Android.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'utilisation de Bitcoin génèrerait autant de CO2... que la ville de Las Vegas
Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
DJI se met aux robots de combat... éducatifs
scroll top