Star Wars Battlefront II : les micro-transactions supprimées (temporairement)

Stéphane FICCA
17 novembre 2017 à 12h08
0
Face à la grogne des joueurs concernant le modèle économique adopté par Star Wars Battlefront II, Electronic Arts a annoncé cette nuit le retrait (temporaire) des micro-transactions du jeu.

Le feuilleton Star Wars Battlefront II continue



C'est aujourd'hui qu'est disponible en boutiques le très attendu Star Wars Battlefront II, édité par le géant américain Electronic Arts. Une série dont le tout premier opus remonte à 2004, mais qui a été remis au goût du jour fin 2015 sur nos consoles nouvelle génération. Ce second épisode prend le soin cette fois de soigner sa section solo, en plus d'une vaste section multijoueur... mais avant même sa sortie, le jeu a fait l'objet d'une énorme polémique.

01F4000008769718-photo-star-wars.jpg


En effet, fidèle à une (vilaine) mode grandissante, Star Wars Battlefront II n'échappe pas aux fameuses « loot boxes », ces boites accessibles durant le jeu, qui permettent de mettre la main sur différents bonus, le tout, sous l'égide du Dieu Hasard. Des bonus que l'on peut acquérir en dépensant la monnaie virtuelle acquise sur le champ de bataille, mais que l'on peut également s'offrir avec de la vraie monnaie. Dans le cas de ce Star Wars Battlefront II, cela peut créer un déséquilibrage flagrant lors des parties online (les joueurs ayant payé étant très nettement avantagés avec du contenu plus puissant), mais le fait de payer n'implique pas forcément d'obtenir l'objet tant désiré, le système accordant une large place à la chance. Un système de « pay to win » qui tend à tirer le jeu vidéo vers le bas, et qui pourrait même s'avérer illégal dans certains pays... Au point que la Belgique enquête sur ce système de loot-box.

Avant même sa sortie, les joueurs ont ainsi largement hurlé au scandale sur les réseaux sociaux, si bien que Electronic Arts a rapidement décidé de revoir les tarifs à la baisse. Pas suffisant aux yeux des joueurs, qui ont massivement décidé de bouder le jeu, avec de nombreuses annulations de précommandes, des demandes de remboursement, des critiques (très) négatives... Selon certains calculs, il fallait ainsi jouer plus de 4500 heures au jeu pour déverrouiller tout le contenu, ou dépenser 2100 dollars... Dans la nuit, le groupe américain a annoncé avoir désactivé complètement la possibilité d'effectuer des achats in-game, les fameuses « microtransactions » chez nous..

01F4000008769716-photo-star-wars.jpg


« Nous avons reçu votre message, et nous avons décidé de désactiver tous les achats in-game » annonce ainsi DICE, développeur du jeu. Cela signifie que l'option permettant d'acheter des Crystals est désactivée, et toute la progression sera basée uniquement sur le gameplay. Une bonne nouvelle donc, mais le studio prend le soin de rajouter : « La possibilité d'acquérir des Crystals sera disponible prochainement, après avoir procédé à diverses modifications. » En d'autres termes, les achats in-game n'ont pas totalement disparu de Star Wars Battlefront II, et seront de retour dans un futur proche, mais la grogne des joueurs est néanmoins parvenue à faire plier (un peu) le géant Electronic Arts.

Reste à savoir maintenant si cette polémique aura raison du succès commercial de ce Star Wars Battlefront II, qui fait polémique depuis quelques semaines déjà, mais qui arrive seulement aujourd'hui en boutiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top