E3 2016 : prise en main de Lego Star Wars : Le Réveil de la Force

14 juin 2016 à 20h08
0
6 mois après la sortie en salle de Star Wars : Le Réveil de la Force, Warner s'apprête à sortir un nouveau volet de sa franchise de jeux vidéo Lego dédiée au film de Disney. Libérée des contraintes des spoilers, cette version revisitée d'avère agréable mais pas nécessairement innovante.

Lego Star Wars : Le Réveil de la Force sort le 28 juin sur PC, Xbox One, PS4 et Wii U. Nous avons eu l'occasion de nous essayer à plusieurs niveaux du jeu sur PS4, pour nous faire notre propre idée de ce nouveau jeu développé une fois encore par TT Games, dont le savoir-faire sur cette franchise n'est plus à démontrer.

De ce que l'on a pu en voir, le jeu se présente comme étant fidèle au film, bien plus, à vrai dire, que ne l'est la campagne dédiée à Star Wars 7 que propose Disney Infinity 3.0. L'un des avantages de ce nouveau titre Lego, c'est qu'il s'affranchit des contraintes liées à la protection contre les spoilers : du coup, l'histoire du film y est racontée plus fidèlement, même si les niveaux se permettent de généreusement étoffer l'intrigue pour assurer une durée de vie suffisamment confortable.

0320000008472808-photo-lego-star-wars-le-r-veil-de-la-force.jpg

Une intrigue étoffée

Par exemple, l'escapade de Rey, Finn, Han Solo et Chewbacca dans le Faucon Millenium alors que l'équipe est poursuivie par les Rathtar et le Kanjiklub offre de nombreuses phases de plateforme et de construction avant de se terminer avec un boss. Tout le passage où Rey récolte des pièces de vaisseau est également l'occasion d'explorer un niveau entier et de résoudre quelques énigmes qui sont dans la veine de ce que l'on trouve dans les précédents jeux Lego.

Sur les 18 niveaux annoncés, 11 reprendront les événements directement tirés du film, tandis que 7 se dérouleront avant l'intrigue principale. De quoi enrichir l'intrigue avec l'aval de Disney, qui a livré aux développeurs un cahier des charges pour les guider - et surtout, rester dans les clous.


0320000008472806-photo-lego-star-wars-le-r-veil-de-la-force.jpg

Il est d'ailleurs assez étonnant de constater que malgré des directions artistiques différentes, le titre de TT Games affiche d'évidentes similitudes avec Disney Infinity 3.0, à commencer par une course entre le Faucon Millenium et les chasseurs Tie du Nouvel Ordre qui se rapproche du copier-coller. Cela n'est spécialement gênant mais témoigne surtout de demandes imposées par Disney.

Un gameplay enrichi mais pas révolutionnaire

Les développeurs promettent que pas moins de 200 personnages seront jouables, avec des caractéristiques spécifiques. Il faudra jongler avec les personnages pour utiliser leurs capacités : par exemple, BB-8 est le seul capable d'activer certaines machines, comme les ascenseurs, en faisant office de roue.

Le gameplay se retrouve enrichi de quelques nouveautés, sans pour autant que la démarche soit inédite ou révolutionnaire. TT Games a notamment récupéré de Lego Dimensions la possibilité de fabriquer trois constructions différentes avec le même tas de briques : pour résoudre certaines énigmes, il faudra donc construire une machine en premier, effectuer une action, tout détruire et reconstruire une autre machine. Le tout reste bon enfant, le public ciblé restant plutôt jeune.

0320000008472804-photo-lego-star-wars-le-r-veil-de-la-force.jpg

Lego Star Wars : Le Réveil de la Force va assurément faire ce que l'on attend de lui : proposer une aventure divertissante, au gameplay sympathique et avec la touche d'humour qui caractérise si bien les jeux de TT Games. Mais il ne révolutionnera assurément pas le genre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E3 2016 : A la découverte de l'Australie de Forza Horizon 3
E3 2016 : on a joué aux pirates dans Sea of Thieves
Apple brevette un écran de smartphone à 360°
Des milliers d'emplois encore supprimés chez Ericsson ?
Sur Android, Facebook Messenger peut remplacer votre app SMS
E3 2016 : Yves Guillemot d'Ubisoft adresse un message à Vincent Bolloré
Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 14/06
Preview d’Umbrella Corps : on achève bien Resident Evil
Google Nearby : pour des expériences géolocalisées plus riches
Le numérique vu d'un bon œil en entreprise sauf que sa portée n'est pas trop comprise
Haut de page