Starlink pourrait bientôt fournir le réseau Wi-Fi de vos vols en avion

10 juin 2021 à 16h50
8
Starlink © Starlink.com
© Starlink.com

Bénéficierez-vous bientôt d'un réseau internet fourni par Starlink pour travailler ou encore vous divertir lors de vos voyages en avion ? Le service de SpaceX serait entré en discussion avec plusieurs compagnies aériennes alors qu'il fait face à la concurrence particulièrement déterminée d'Amazon, OneWeb, IntelSat ou encore ViaSat.

Avec déjà 1 800 satellites envoyés dans l'espace sur les 4 400 nécessaires pour offrir une couverture internet globale de la planète, Starlink souhaite poursuivre son ascension au-delà de la desserte des territoires ruraux ne pouvant être couverts par un réseau internet efficace.

SpaceX serait déjà en discussion avec plusieurs compagnies aériennes

La huitième édition de la conférence Connected Aviation Intelligence, qui se tient du 8 au 10 juin 2021, a été l'occasion d'annonces plurielles dont celles de Jonathan Hofeller, Vice-président de Starlink en charge des ventes commerciales. Ce dernier a notamment fait état de l'avancée de négociations entre la firme américaine et plusieurs compagnies aériennes, sans dévoiler lesquelles, pour que les passagers puissent bénéficier du réseau internet de SpaceX pendant leur vol.

Si Elon Musk, fondateur et P.-D.G. de Starlink, a démenti sur Twitter la connexion potentielle des voitures électriques produites par Tesla à Starlink, il a en revanche confirmé que le réseau internet développé par sa firme pouvait bénéficier aux avions, et donc aux compagnies aériennes.

Jonathan Hofeller a, entre autres, déclaré : « Notre propre produit aéronautique est en cours de développement. Nous avons déjà fait quelques démonstrations à ce jour, et nous cherchons à finaliser ce produit pour qu'il soit installé sur des avions dans un avenir très proche ».

Le vice-président de SpaceX a également ajouté, concernant l'équipement requis pour bénéficier de ce réseau internet, que « des améliorations évidentes pour la connectivité de l'aviation » étaient nécessaires sur ses antennes même si celles-ci devraient reprendre la technologie employée sur ses terminaux grand public.

Selon The Verge, une demande de Starlink a été émise auprès de la FCC pour tester dans cinq États américains des antennes de forme carrée telles que celles retrouvées sur les avions, ce qui irait dans la continuité des propos d'Hofeller.

La concurrence fait rage en orbite

SpaceX n'est pas la seule entreprise à vouloir s'imposer sur le marché de l'internet par satellite, notamment pour équiper les compagnies d'aviation. La firme a pour principal concurrent le Britannique OneWeb, qui a déjà déployé 182 des 640 satellites prévus à son agenda. Amazon, par l'intermédiaire de Jeff Bezos, avait également annoncé vouloir mettre en orbite une méga-constellation de 3 000 satellites. Pour l'instant, aucun d'entre eux n'a été envoyé.

D'autres entreprises américaines travaillent à proposer un service internet « in-flight » et veulent également tirer leur épingle du jeu, à l'image d'IntelSat et ViaSat. Cette dernière planifie déjà de couvrir les avions de la compagnie Delta Airlines grâce à près de 300 satellites pour une mise en service en 2022. Autour dire que la concurrence est pour le moins particulièrement rude au-dessus de nos têtes.

Sources : The Verge , CNBC

Modifié le 10/06/2021 à 17h06
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

realme dévoilera sa tablette, son PC portable et le realme GT lors d'une conférence demain 15 juin
Samsung va produire des écrans pliables pour Google, le Pixel pliable encore prévu pour 2021 ?
Xiaomi : la charge à 200W n'entamerait que 20 % de la capacité de la batterie en 800 cycles
Le Honor 50 Pro équipé du Snapdragon 778G fuite sur AnTuTu
Forfaits à prix mini : quel opérateur choisir pour payer (vraiment) moins cher ?
RED by SFR casse les prix sur tous ses forfaits mobile sans engagement 🔥
Vivo présente son V21 5G, dôté d'un module photo frontal équipé d'un stabilisateur optique
OnePlus Nord CE 5G officiel : un smartphone performant pour pour moins de 300 euros
Photo : Samsung innove avec l'ISOCELL JN1, le capteur doté des pixels les plus fins du marché
Facebook sortirait sa montre connectée à l'été 2022
Haut de page