iOS et vie privée : Snapchat se plaint de l'impact sur son business

22 octobre 2021 à 13h25
5
Snapchat vie privée

Les conséquences des limites du suivi publicitaire imposées par Apple avec iOS 14.5 commencent à se faire ressentir dans les comptes de Snapchat . Le réseau social a été plus impacté que prévu.

Maintenant que les utilisateurs et utilisatrices ont le choix d’autoriser ou non Snapchat à collecter leurs données, les résultats financiers de la maison-mère du réseau social sont loin des prévisions. L’entreprise américaine blâme Apple et ses mesures anti-tracking dans iOS 14.5 .

Snap perd un quart de sa valeur…

Les résultats du troisième trimestre de Snap, maison-mère Snapchat, sont tombés et ils sont jugés décevants. L’entreprise américaine a certes fait mieux que prévu pour ce qui est de son bénéfice net ajusté par action et surtout en termes de fréquentation avec une hausse de 23 % faisant grimper le nombre d'utilisateurs actifs à 306 millions. Mais concernant le chiffre d’affaires, c’est une tout autre histoire.

La firme américaine a enregistré un chiffre d’affaires de 1,07 milliard de dollars contre les 1,1 milliard de dollars attendus par les analystes, pour un revenu moyen par utilisateur de 3,49 dollars, lui aussi en deçà des attentes. Ce qu’a retenu Wall Street, ce sont les mauvais chiffres et la réponse a été sans appel : hors cotation, l’action a chuté de 25 % et l’entreprise a perdu près d'un quart de sa valeur ce vendredi 22 octobre dans les échanges après la clôture. Ce sont ainsi 25 milliards de dollars de capitalisation qui se sont envolés, annulant près de six mois de hausse du cours. 

… et blâme en partie Apple

Lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats, Evan Spiegel (directeur général) a évoqué l’impact de la nouvelle version d’iOS et du changement de la politique de confidentialité d’Apple sur les chiffres. Depuis cet été, les utilisateurs ont la possibilité de permettre ou non à une application téléchargée sur iPhone de suivre leur parcours en ligne hors de l’application en question. En cas de refus, ce que font 9 personnes sur 10, elle ne peut donc plus collecter les données personnelles de l’utilisateur. 

Un changement qui touche particulièrement les annonceurs de Snapchat qui ne peuvent plus mesurer pleinement l’efficacité de leurs campagnes publicitaires. « Nous avons clairement sous-estimé l’impact sur nos partenaires », a admis Evan Spiegel. Pour Snapchat, réseau social dont le modèle économique repose avant tout sur les revenus publicitaires, les changements opérés par Apple sont « frustrants » bien que la firme juge que la protection de la vie privée des utilisateurs « est vraiment importante pour la santé de l’écosystème sur le long terme ».

Snap a également indiqué que les perturbations des chaînes logistiques et des pénuries de main-d'œuvre ont aussi eu des conséquences sur la santé du groupe. Les annonceurs ont en effet réduit leurs budgets publicitaires en conséquence. 

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
crush56
Ce qui prouve donc que cette option fonctionne réellement, contrairement à ce qu’avait dit un ancien employé d’Apple
gnouman
Toute cette histoire me fait doucement rire. Les gens qui se plaignent du suivis de ce type d’application n’ont simplement qu’à ne plus les utiliser. Vouloir du tout gratuit ça a un « prix »
LowRun
Pas forcément, c’est peut-être juste une excuse toute trouvée pour expliquer les résultats qui ne répondent pas aux prévisions.<br /> Perso je fais plus confiance aux ex ingénieurs Apple à l’origine de l’étude (Effectiveness of Apple’s App Tracking Transparency) ou à l’article du Financial Times basé sur l’analyse d’Eric Seufert.
jcc137
Tant qu’on fera passer la collecte de données pour un viol, alors qu’il s’agit de statistiques anonymisées, les gens auront peur de l’épouvantail à moineaux et refuseront le modèle pourtant gratuit de l’application.<br /> Pourtant, on sait tous que même un produit payant de nous met pas à l’abri de cette collecte.<br /> Ce qui fait que nous arriveront à ce nouveau paradigme, de payer et être exploité. Un peu comme les magazines que l’on paye et qui sont quand même bourrés de publicités.
norwy
Je croyais que c’était contournable et contourné par les régies publicitaires ? Il faut savoir…<br /> Clubic.com – 6 Oct 21<br /> Pourquoi les outils anti-tracking d'Apple ne servent pas à grand-chose ?<br /> Une étude réalisée par Lockdown Privacy conclut que choisir l'option «&nbsp;Demander à l'app de ne pas suivre mes activités&nbsp;» sur iPhone<br /> ne fait aucune différence sur le tracking réalisé par les applications.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Huawei largement inspiré du Samsung Galaxy Z Flip pour son prochain smartphone
La console Qualcomm / Razer qui avait fuité est un kit de développement pour soutenir le Snapdragon G3x Gen 1
iOS 15 provoquerait des bugs de géolocalisation avec Philips Hue
Xiaomi 12 et Xiaomi 12 Pro : le lancement pourrait finalement attendre la fin du mois
La Pixel Watch de Google serait bien prévue pour 2022
Le Père Noël débarque à nouveau sur WhatsApp, et son
Le bloc photo du Galaxy S22 se montre dans une fuite
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
realme aura, lui aussi, son smartphone propulsé par un Snapdragon 8 Gen 1
Haut de page