Autonomie variable pour l'iPhone 6s : une tempête dans un verre d'eau ?

14 octobre 2015 à 10h46
0
À chaque iPhone sa controverse, et à chaque controverse son démenti d'Apple. Pour l'iPhone 6s, il y aurait des exemplaires plus autonomes que d'autres. Le fabricant nuance.

Mise à jour en bas de l'article : Des tests indépendants ont comparé l'autonomie des deux modèles

Avec l'iPhone 6s, comme à chaque nouveau modèle, Apple a battu son record du meilleur lancement. Le constructeur l'avait probablement anticipé, en tout cas il l'espérait, si bien que pour accélérer la cadence de production et constituer les stocks les plus importants possibles, il a pour la première fois confié la fabrication du processeur à deux fournisseurs.

C'est la société Chipworks qui l'a découvert, avec sa traditionnelle analyse aux rayons X des composants des nouveaux modèles, 3 jours après la sortie du dernier né. Certains iPhone 6s embarquent ainsi une puce A9 répondant à la référence APL0898, fabriquée par Samsung, d'autres une puce répondant à la référence APL1022, fabriquée par TSMC.

0000022608200358-photo-int-rieur-d-un-apple-iphone-6s.jpg

Deux puces différentes

Sur le plan logique, ces deux puces Apple A9 sont strictement identiques, et offrent strictement la même puissance de calcul. Mais sur le plan physique, les deux fondeurs ne produisent pas la puce avec exactement le même procédé de fabrication. La surface de la puce fabriquée par Samsung est ainsi inférieure à celle de la puce fabriquée par TSMC. Il est donc logique qu'il y ait une différence de consommation électrique et de dégagement de chaleur entre les deux mises en œuvre.

Dans les grandes lignes, plus la finesse de gravure et donc plus la taille d'une puce sont faibles, moins elle échange d'énergie. En l'occurrence, bien que ce soit la plus petite, c'est la puce de Samsung qui chauffe et qui consomme davantage. Mais ce n'est pas l'objet de la controverse.

La controverse part d'un site internet chinois, qui révèle des écarts sensibles sur des tests en charge, c'est-à-dire pendant lesquels les appareils sont sollicités au maximum en permanence. Ces tests montrent un écart de consommation de 20 % et un écart de température de 7,5 %, en faveur du modèle TSMC. Un autre test donne ainsi une autonomie de 6 h 05 pour le modèle Samsung, et de 7 h 50 pour le modèle TSMC.

Le problème est qu'il est impossible de choisir tel ou tel modèle lors de l'achat.

08200342-photo-puces-apple-a9-chipworks.jpg

« You use it wrong »

Pour une fois, Apple a rapidement réagi. « Certains tests qui appliquent une lourde charge continue jusqu'à ce que la batterie se vide ne sont pas représentatifs d'un usage réel, puisqu'ils passent un temps irréaliste dans l'état de performance du CPU le plus élevé. C'est un moyen trompeur de mesurer l'autonomie en conditions réelles, » estime le constructeur. « Nos propres tests et les données des utilisateurs montrent que l'autonomie réelle des iPhone 6s et iPhone 6s Plus, même avec des composants différents, varie seulement de 2 à 3 %. »

En substance, Apple répond que l'écart est négligeable. Certes, c'est probablement vrai pour la majorité des utilisateurs. Mais comme d'habitude, cette affirmation part du principe qu'il y a une bonne et une mauvaise manière de s'approprier l'appareil. Il n'empêche que des consommateurs qui achèteraient un iPhone 6s exclusivement pour joueur aux jeux vidéo les plus exigeants, et qui solliciteraient ainsi le CPU en permanence, constateraient bien un écart sensible entre les deux modèles.

Mise à jour du 14/10/2015 à 10 h 46 :


Les médias indépendants confirment, tout

Suite à la polémique, plusieurs sites internet ont réalisé leurs propres comparatifs.

L'américain Ars Technica notamment a reproduit le test Geekbench à l'origine de la polémique, mais aussi des tests maison représentatifs d'une utilisation courante. Avec ces tests indépendants, réalisés avec toutes les précautions qu'on pouvait prendre avec seulement un exemplaire de chaque (conditions strictement identiques, répétitions), Ars confirme à la fois les résultats d'Apple et ceux qui ont déclenché la controverse.

Il n'y a effectivement qu'un écart de quelques minutes avec de la navigation Internet ou du jeu vidéo occasionnel, parfois même à l'avantage de Samsung. Mais il y a bien un écart de près de 30 % lorsque les deux modèles sont fortement sollicités.

0226000008205012-photo-graphique-autonomie-iphone-6s-arstechnica.jpg

Et vous, quel est votre fournisseur ?

Vous pouvez déterminer le fabricant de votre processeur A9 en utilisant par exemple l'application Battery Memory System Status Monitor (tout ça, oui !).

012C000008200756-photo-bmssm-1.jpg
012C000008200758-photo-bmssm-2.jpg

Une fois l'application installée, rendez vous dans l'onglet System, et notez la référence « Model » :
  • N71mAP (iPhone 6s) ou N66mAP (iPhone 6s Plus) : TSMC
  • N71AP (iPhone 6s) ou N66AP (iPhone 6s Plus) : Samsung

A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top