Rupture de stocks, Apple mania et marché gris pour les iPhone 5c et 5s

Par
Le 20 septembre 2013
 0
Apple a lancé ce vendredi matin la commercialisation de ses derniers modèles de smartphones, l'iPhone 5s et le 5c. La file d'attente était une fois de plus impressionnante à Paris, alors que les stocks se sont rapidement amoindris.

0118000006654386-photo-file-d-attente-apple-store-carrousel-louvre.jpg
5 heures du matin, au Louvre
Ils étaient nombreux, comme chaque année, à braver les heures d'attente pour mettre la main sur l'iPhone 5s et, visiblement dans une moindre mesure, l'iPhone 5c. Aux alentours de 6h30, ils étaient environ 630 personnes à patienter devant l'Apple Store Opéra pour décrocher le fameux sésame. La queue était tout aussi impressionnante aux abords du Carrousel du Louvre, à en croire une photo transmise par un client. Nous avons également constaté une foule imposante à Lyon, à l'Apple Store Confluence.

Apple n'a pas perdu de son pouvoir d'attraction. Au milieu d'un dispositif de sécurité préparé avec minutie, certains attendent depuis des heures, voire des jours. Pour les derniers arrivés, il faudra s'armer de patience, et prier pour que les terminaux ne s'arrachent pas trop vite. Devant, l'heure fatidique approche. Dans le magasin, les employés s'affairent à la finalisation des derniers préparatifs.

Comme le veut la tradition, les premiers clients sont accueillis comme de véritables « rockstars ». Cette année, c'est un dénommé Guillermo qui a droit aux honneurs. Juste avant de pénétrer dans l'Apple Store sous les clameurs des employés, l'homme nous confie être arrivé spécialement d'Espagne mardi dernier, dormant sur place. Il repartira avec deux modèles d'iPhone 5s. Guillermo explique qu'il a choisi cette version en ce qu'elle représente « la modernité », notamment avec l'intégration de la reconnaissance d'empreintes digitales et les améliorations portées sur l'appareil photo.

0190000006654378-photo-lancement-iphone-5s-5c.jpg
Guillermo, premier entré...

Guillermo est un fan invétéré de la firme de Cupertino. iPhone, iPod, iPad, Mac et même Apple TV, il avoue craquer pour tous les produits siglés de la pomme croquée.

Mais le premier entré n'est pas forcément le premier sorti. C'est finalement Sylvain qui aura les honneurs d'être photographié devant la presse, l'un des premiers possesseurs de l'iPhone 5s en France. Après avoir patienté 40 heures devant l'Apple Store Opéra, lui aussi a craqué pour deux modèles d'iPhone 5s, un noir et un blanc, dont l'un sera offert à son beau-frère. Et lorsqu'on lui demande pourquoi il n'a pas craqué pour un 5c, pas question là encore de critiquer le produit, quand bien même il ne l'intéresserait pas. « Je pense que le 5c aura beaucoup de succès auprès des jeunes, notamment grâce à sa coloration. Je pense qu'il est conçu avant tout pour le marché asiatique ».

0190000006654398-photo-sylvain-iphone-5s.jpg
... Sylvain, premier sorti

Le marché gris bat son plein

Dans la foule, il n'y avait pas que des fans de la première heure. S'y mêlent également de nombreuses personnes de diverses nationalités, notamment des pays de l'est, qui expliquent sous couvert de l'anonymat vouloir acheter plusieurs terminaux pour les revendre en Russie notamment. La limite de deux iPhone par personne est censée limiter la portée du phénomène. Mais l'un des acquéreurs n'a pas hésité à ouvrir son sac à dos pour nous montrer un premier stock d'une dizaine d'iPhone. Ceux-ci devraient être revendus à Moscou, pour environ 1000 euros, assure-t-il, sans que ces chiffres ne soient évidemment vérifiables.

Jeudi soir, à Opéra, un étudiant français expliquait de son côté avoir été rémunéré 150 euros pour aller acheter deux iPhone 5s, pour le compte d'un client russe, avec une carte bleue déjà approvisionnée. Une rémunération qui tendrait à baisser, puisqu'il avait été payé 250 euros pour la même tâche l'année dernière, affirme-t-il. D'autres personnes auraient été chargées d'une telle « mission ».

Difficile de quantifier l'ampleur du phénomène. Mais un responsable de la sécurité, en nous demandant de nous éloigner d'une portion de la file d'attente, expliquait qu'il n'était pas utile d'y solliciter une interview, celle-ci étant composée principalement « de Russes, de Serbes et de Tchétchènes ne parlant pas français ».

Les stocks se sont rapidement amoindris. Une heure après l'ouverture, les vendeurs d'Apple expliquaient sur la place de l'Opéra que l'iPhone 5s n'était disponible qu'en version 16 Go, en noir et en blanc. L'iPhone 5c, de son côté, restait disponible sauf en bleu et en rose.

La tendance était la même au Carrousel du Louvre, puisqu'à 10 heures, l'iPhone 5s n'était tout simplement plus disponible, alors que le 5c pouvait être acheté dans toutes ses déclinaisons.

iPhone 5c : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

0190000006654382-photo-lancement-iphone-5s-5c.jpg
Apple met en garde contre le risque d'épuisement des stocks

Il apparaît que les premiers acheteurs sont venus principalement pour l'iPhone 5s. Dans la file, Laura explique quand même avoir l'intention d'acquérir un 5c, charmée par le choix des couleurs. « Je trouve que le 5c n'apporte pas grand-chose », relève de son côté Philippe. « Il se contente de reprendre les caractéristiques du 5 », ajoute-t-il.

Cette préférence pour l'iPhone 5s semble donc marquée, du moins pour les premiers clients. Ce qu'avoue à demi-mot la directrice marketing mobile d'Orange. Pour elle, il y a « moins d'engouement cette année que les précédentes en précommande, car le seul modèle proposé en précommande (le 5c, ndlr) est tout nouveau et les consommateurs veulent le prendre en main avant de l'acheter ».

iPhone 5c : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

0190000006654384-photo-lancement-iphone-5s-5c.jpg
Attente à Paris Opéra




Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités iPhone

scroll top