Tracking iPhone/iPad : France, Etats-Unis et Corée du sud veulent en savoir plus

26 avril 2011 à 10h57
0
L'inquiétude commence à se faire sentir au sujet des informations de positionnement collectées par les iPhone et iPad 3G. Aux Etats-Unis, Apple a déjà été visé par une action collective. En France, la Cnil compte demander des explications à la firme américaine.

00A0000004197598-photo-iphone-tracker-carte-d-placement.jpg
Apple vient d'être accusé d'intrusion dans la vie privée par deux consommateurs américains mécontents des pratiques de la firme. Aux Etats-Unis, une action collective (class action) vient donc d'être initiée par deux utilisateurs (Vikram Ajjampur, utilisateur d'iPhone et William Devito pour l'iPad), selon Bloomberg.

Les deux requérants estiment que la firme a secrètement procédé à l'enregistrement de leurs déplacements. Pour rappel, deux chercheurs ont affirmé avoir découvert que l'iPhone et l'iPad 3G conservaient une trace de tous leurs déplacements. Ces informations sont stockées en clair, sans chiffrement, dans la mémoire du téléphone, et transférées sur ordinateur à chaque sauvegarde.

Via cette procédure d'action collective, l'ensemble des consommateurs américains qui s'estiment lésés par la pratique d'Apple peuvent donc se joindre à la plainte déposée devant la Cour de Tampa (Floride).

Malgré cette procédure, Steve Jobs a tenu à préciser sa position. Dans un courrier adressé au site MacRumors, le p-dg d'Apple (actuellement en arrêt maladie) a expliqué : « Nous ne suivons personne. L'information qui circule sur ce sujet est fausse ». Jobs explique donc qu'il n'y a pas de traçage programmé puisque la position exacte de l'utilisateur ne peut pas être connue (seuls les antennes GSM et les points d'accès WiFi sont listés).

En France, la Cnil (Commission Nationale Informatique et Libertés) a récemment expliqué s'être penchée sur cette affaire. Elle va envoyer en début de semaine une lettre à Apple France afin de demander des explications concernant l'utilisation des données collectées. Précisément, la Cnil nous a précisé que plusieurs questions allaient être posées à la firme.

Tout d'abord, « quels sont les motifs de cette collecte ? », la Commission cherche ici à savoir pourquoi Apple a décidé d'enregistrer ce type d'informations. De même, la Cnil cherchera à savoir « à qui les données sont-elles transférées ? », ici question est de savoir si Apple conserve l'intégralité des informations ou si des éditeurs tiers (éditeurs d'applications utilisant la géolocalisation par exemple) en bénéficient.

Enfin, la Cnil devrait s'attacher à connaître non seulement la durée de conservation des informations recueillies mais aussi l'emplacement exact des données stockées. Autant de questionnements qui feront donc l'objet d'une missive qu'Apple devrait recevoir « en début de semaine » nous précise la Commission.

Rappelons enfin que la France n'est pas la seule à s'interroger sur les pratiques d'Apple puisque les régulateurs d'Allemagne mais également d'Italie et de Corée du sud ont entamé des enquêtes sur le sujet afin de savoir si le consentement des utilisateurs a bien été recueilli mais aussi pour connaître l'utilisation finale de ces informations. De même, aux Etats-Unis, la Chambre du Commerce et de l'Énergie a envoyé une lettre à six éditeurs d'OS pour mobiles (Google, RIM, HP, Microsoft, Nokia et Apple). L'autorité cherche à connaître exactement quelles sont les données de localisation recueillies.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top