Le jailbreak iPhone 4 se fait via le navigateur

02 août 2010 à 09h22
0
« Gratuit, légal et sûr », promet le site Jailbreakme.com qui, depuis quelques heures, permet d'opérer le jailbreak du dernier appareil d'Apple, l'iPhone 4, mais aussi de ses prédécesseurs, des baladeurs iPod Touch et même de la tablette iPad. Très attendu, le site souffre depuis sa mise en ligne, dans la nuit de dimanche à lundi, de très importants ralentissements, preuve que le jailbreak, cette opération qui permet de casser les protections du système d'exploitation mobile d'Apple pour y installer des applications tierces issues d'autres sources que l'App Store, suscite toujours autant d'intérêt.

Jusqu'ici, les derniers outils de jailbreak en date nécessitaient l'installation, sur PC ou sur Mac, d'un logiciel dédié grâce auquel l'utilisateur était en mesure d'opérer des modifications sur une image du système d'exploitation des terminaux mobiles Apple, avant de charger le fichier ainsi créé au sein de l'appareil par le biais d'iTunes. Ici, l'équipe de hackers à l'origine de Jailbreakme.com a considérablement simplifié le processus puisque tout se déroule depuis le navigateur de l'appareil. La manipulation aurait été rendue possible grâce à une faille de sécurité présente au niveau du navigateur Safari mobile.

Autrement dit, il suffit de se rendre sur le site Jailbreakme.com, de lire les quelques avertissements d'usage, et de faire glisser un bouton pour que l'opération se lance. L'iPhone télécharge alors de façon transparente un ficher PDF enrichi de codes qui permettent de modifier le système d'exploitation, exécute ces derniers, puis récupère le fichier d'installation de Cydia, un kiosque permettant d'accéder à des logiciels non soumis à la politique de validation de l'App Store d'Apple.

00C8000003417808-photo-jailbreak-iphone-4.jpg
00C8000003417810-photo-jailbreak-iphone-4.jpg
00C8000003417812-photo-jailbreak-iphone-4.jpg

Assez simple pour que même les néophytes aient envie de tenter l'opération, cette procédure n'est pas une première. Fin 2007, le site jailbreakme.com proposait déjà une solution de jailbreak en ligne à destination de la première génération d'iPhone. Le fait qu'il soit possible d'opérer des modifications aussi profondes au niveau du système d'exploitation de l'appareil par le biais du navigateur soulève d'ailleurs certaines interrogations du côté des experts en sécurité.

En attendant, les auteurs de jailbreakme.com se font un malin plaisir de rappeler, en page d'accueil du site, ainsi que dans la foire aux questions associée, que si l'opération compromet la garantie de votre appareil, celle-ci est parfaitement légale au regard de la décision récemment prise par le Bureau américain en charge du copyright. Elle est par ailleurs réversible puisque, selon eux, une simple restauration du micrologiciel de l'iPhone permet d'en effacer les traces.

Légal, le jailbreak n'en reste pas moins controversé. S'il permet d'accéder au système d'exploitation des terminaux Apple, d'y opérer des modifications ou de se soustraire à la modération parfois sévère d'Apple au niveau de son App Store, il autorise également l'installation frauduleuse de logiciels distribués de façon payante sur le kiosque officiel du fabricant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top