Pas de compromis à l'horizon entre l'Inde et Blackberry

Par
Le 12 octobre 2010
 0
L'explication de texte entre l'Inde et la firme canadienne RIM va devoir encore se prolonger. Le pays vient d'accorder un nouveau délai de 90 jours afin que l'éditeur du Blackberry puisse fournir « des moyens d'avoir accès aux services du téléphone ». Pour rappel, l'Inde critique les méthodes de chiffrement et de transit des informations des smartphones et invoque un « enjeu de sécurité nationale ».

00a0000003502798-photo-drapeau-indien-inde.jpg
Les deux parties ont désormais jusqu'au 31 janvier pour s'entendre et éviter une interdiction d'utilisation sur le territoire indien. Pour autant, on connait encore peu la nature et l'état d'avancement des négociations. RIM a déjà bénéficié de deux prolongations pour fournir les données nécessaires au gouvernement mais ce dernier ne semble pas satisfait des informations proposées.

Il semble donc qu'il y ait deux poids, deux mesures entre les différents Etats qui souhaitent avoir la main sur les données qui transitent sur les Blackberry. Ce lundi, les Emirats arabes Unis expliquaient avoir trouvé un terrain d'entente. Le pays vient en effet de lever son interdiction au sujet de l'utilisation des smartphones Blackberry sur son territoire.

Les Emirats Arabes Unis avaient pointé du doigt le processus de chiffrement des appareils RIM afin de les interdire. L'Etat a donc fait un pas en arrière. Concernant l'Inde, le pays pourrait vouloir accéder plus facilement aux données contenues dans les smartphones.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Smartphone BlackBerry

scroll top