Wiko Freddy : un écran de 5 pouces pour seulement 100 euros

06 octobre 2016 à 15h55
0
Le nouveau Wiko Freddy offre un écran de 5 pouces pour seulement 100 euros.

Wiko complète ses téléphones d'entrée de gamme de la série Y d'un nouveau modèle à 100 euros, le Freddy.

Ce smartphone mise essentiellement sur son grand écran de 5 pouces. S'il bénéficie d'une dalle IPS offrant de bons angles de vision, il s'en tient en revanche à une modeste définition de 854 x 480 pixels, soit une résolution assez grossière d'environ 200 pixels par pouce.

0000023008566470-photo-wiko-freddy.jpg
143 x 71,8 x 10,6 mm pour 154 g

Il embarque par ailleurs une puce Qualcomm Snapdragon 210 d'un autre temps, comportant notamment un CPU à quatre cœurs ARM Cortex-A7 à 1,1 GHz et un modem 4G LTE catégorie 4 (jusqu'à 150 Mbps), avec deux emplacements micro SIM. Cette puce est associée à 1 Go de mémoire vive et à 8 Go de mémoire interne, extensible de 64 Go par le biais d'un logement microSD.

L'appareil photo dorsal fait 5 millions de pixels, le frontal, 2 millions.

L'ensemble repose sur Android 6.0 Marshmallow, l'avant-dernière version, et sur une batterie de 2 000 mAh.

Ce Wiko Freddy est disponible dès à présent.

03E8000008566472-photo-wiko-freddy.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top