Huawei Ascend P7 : photo et "groufies" dans 6,5 mm d'épaisseur

07 mai 2014 à 15h53
0
Huawei vient d'annoncer en grande pompe l'Ascend P7, son nouveau smartphone porte étendard, destiné à concurrencer l'iPhone 5s et le Samsung Galaxy S5.

Le numéro 3 du marché mondial du smartphone a présenté un nouveau modèle haut de gamme misant sur l'esthétisme et sur la photo.

En termes de design pour commencer, l'Ascend P7 s'inspire ouvertement de l'iPhone 4. On retrouve effectivement presque à l'identique le pourtour en aluminium, le dos en verre et l'anneau chromé autour de l'appareil photo dorsal. Ce téléphone chinois se distingue quoi qu'il en soit par sa finesse, puisqu'il ne mesure que 6,5 mm d'épaisseur, ainsi que par sa surface utile.

Avec ses bordures extrêmement fines de 2,97 mm, son écran occupe effectivement 72,16 % de la face avant. À titre de comparaison ces chiffres sont de 4,37 ou 4,5 mm et de 60,85 ou 69,65 % sur les iPhone 5s et Galaxy S5. Cet écran LCD mesure 5 pouces de diagonale et affiche une définition Full HD (1920 x 1080 pixels), soit une résolution de 445 pixels-par-pouce.

0000019007346298-photo-huawei-ascend-p7.jpg
139,82 x 68,8 x 6,5 mm pour 124 g

« Groufie » et photo haute sensibilité

Le P7 bénéficie de deux spécificités en terme de photo, une par face.

Le capteur dorsal photographie avec une définition de 13 millions de pixels, désormais ordinaire, mais il bénéficie d'un ISP (une puce de traitement dédiée) digne d'un reflex, selon le fabricant. Il atteint 3600 ISO (ou bien 3200 ?) et filme en Full HD 1080p, mais pas en Ultra HD (souvent appelée improprement 4K).

L'appareil photo frontal quant à lui repousse les limites du selfie. Avec sa lentille grand angle il ouvre la voie aux « groufies », comme les qualifie Huawei, c'est-à-dire à des autoportraits de groupe. Il repose sur un capteur CMOS rétroexposé à 8 millions de pixels, relativement grand avec des photocellules de 1,4 micromètre, surmonté d'une lentille lumineuse f/2,4.

Un logement deux-en-un SIM ou microSD

Le P7 se contente en revanche d'une obscure puce maison HiSilicon Kirin 910T (successeur de la K3V3), comprenant vraisemblablement un CPU quadricœur ARM Cortex-A9 à 1,8 GHz et un GPU ARM Mali-T450. D'après les premiers benchmarks, elle serait moins performante que celle du Samsung Galaxy S4.

Il abrite par ailleurs 2 Go de mémoire vive et 16 Go de mémoire interne. Il dispose d'une connectivité 4G double SIM, l'un des deux tiroirs pouvant accueillir une carte microSD. Il repose enfin sur Android 4.4.2 KitKat avec l'interface maison Emotion 2.3.

Le Huawei Ascend P7 sera mis en vente le 2 juin dans le monde entier, y compris en France, au prix public de 450 euros, soit un tarif agressif compte-tenu de sa fiche technique.

Huawei : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

00C8000007346338-photo-huawei-ascend-p7.jpg
00C8000007346340-photo-huawei-ascend-p7.jpg
00C8000007346336-photo-huawei-ascend-p7.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top