Le HTC Sensation s'ouvre aujourd'hui aux ROM tierces

01 juin 2018 à 15h36
0
HTC a publié aujourd'hui son outil de déverrouillage de bootloader, conformément à ce qu'il avait annoncé le mois dernier. Cette annonce ouvre donc comme prévu la voie aux ROM tierces sur le HTC Sensation, vaisseau amiral du fabricant.

0140000004312248-photo-htc-sensation.jpg

Sur le nouveau site de HTC dédié au développement, la rubrique dédiée détaille le processus : au travers d'un outil en ligne de commande du kit de développement (SDK) d'Android, l'utilisateur récupère l'identifiant unique de son terminal. Il le transmet au portail HTCdev.com, qui lui envoie en retour une clé, avec laquelle il va pouvoir déverrouiller son appareil, de nouveau en ligne de commande.

Le fabricant taiwanais rappelle que la démarche s'adresse aux connaisseurs et met en garde contre un certain nombre de contraintes et/ou de risques, tout en se déchargeant de toute responsabilité. En débloquant son terminal, l'utilisateur tire quoi qu'il en soit un trait sur l'essentiel de sa garantie, pour tout problème lié de près ou de loin au micrologiciel. Seules certaines pannes matérielles totalement indépendantes pourront vraisemblablement être prises en charge.

Le site Internet HTCdev.com débloque donc dès à présent les HTC Sensation achetés nus, c'est-à-dire hors pack opérateur, et débloquera ultérieurement le HTC Evo 3D.

01E0000004503580-photo-unlock-bootloader-workflow.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Tunisie bloque l'accès aux sites pornographiques
Brevets : HTC attaque Apple
Les publications de Google+ indexées dans le moteur Google
Intel Sandy Bridge E : des tarifs sans surprise ?
Affaire Street View : la Cnil britannique est satisfaite de Google
Domaines en .xxx : les marques non-pornographiques se protègent déjà
Publicité : LinkedIn fait un pas en arrière
Mac OS X Lion est désormais disponible sur clé USB
AT&T vend 5 milliards de dollars d'obligations pour payer sa dette
Guerre des brevets : une erreur dans le dossier d'Apple contre Samsung ?
Haut de page